La clé du bonheur est le moment présent, mais s’avez-vous vivre le moment présent sans vous laisser envahir par des pensées parasitaires et autres images qui vous éloignent  du temps présent?

541687_505168876172766_1469663145_n

 

 

 

 

La seule chose qui soit réelle en ce monde est le temps présent. Ce qui appartient au passé n’est plus, et ce qui appartient au futur n’est pas encore. Alors que vous désirez être heureux vous vous projetez sur l’avenir avec des objectifs qui n’ont pas encore de réalité et qui vous font vibrer? Vous ressassez le passé en le rendant responsable de ce que vous êtes, et vous en éprouvé de la nostalgie quand le moment présent n’est pas celui que vous espériez.

Savons-nous ce qu’est réellement le moment présent et comment peut-on parvenir à être vraiment présent à soi-même, et dans nos relations sans qu’interfère la pensée issue d’une mémoire et qui porte  toujours un jugement sur ce que nous voyons.

 

 

  Mais qu’est-ce que le moment présent?

 Etre dans le moment présent, c’est avoir une vision pénétrante ou le mental s’est tu, c’est appréhender l’objet avec un regard neuf, ne faire qu’un avec la personne que vous rencontrez ou il n’y a plus de division entre elle et vous. Vous êtes dans un état de fluidité et de légèreté ou il n’existe aucune tension. C’est un état d’être ou vous accordez une totale attention à ce que vous faites ou vous prenez conscience de toutes les perceptions sensorielles de votre corps. Vous êtes réceptifs aux bruits, aux odeurs… Vous devenez conscients de vous-mêmes.

 

 

 

 

 

Ce qui vous empêche d’être présent!

Nous ne voyons pas la réalité telle qu’elle est, mais selon une vision subjective de la réalité. Nous portons en nous une mémoire collective emprunte d’idées, de concepts, de valeurs, de croyances, d’idéologies qui nous éloignent de la réalité du moment présent. Ce qui s’interpose entre nous, c’est la mental. C’est cet écran de pensées qui amène illusions et divisions. Le mental est un magnifique outil si l’on sait s’en servir à bon escient sinon il devient  destructeur.

Le mental inhérent à l’ego s’identifie à se pensées et ne voit pas le présent, car il regarde à travers les yeux du passé. Observez votre mental et vous verrez comment il fonctionne. Se libérer du mental exige une certaine vigilance que l’on peut nommer pleine conscience. Une pleine conscience qui s’apparente à la méditation.

Plus vous vous identifiez à vos pensées, à vos goûts, à vos jugements, et à vos interprétations, c’est à dire moins vous êtes présents en tant que conscience qui observe, plus grande sera la charge émotionnelle. Si vous voulez apprendre à connaître votre mental, observez vos émotions, au mieux ressentez-les dans votre corps. Votre mental peut vous mentir mais pas votre corps.

Si vous n’arrivez pas à conscientiser l’activité mentale inconsciente, celle-ci sera toujours reflétée dans votre corps.


Lecture méditative

 

Prenez garde à toute manifestation de défense chez vous. Que défendez-vous? Une identité illusoire, une représentation mentale, une entité fictive. A la lumière de votre conscience, le scénario disparaîtra. Ce sera la fin des querelles et des jeux de pouvoir. Le pouvoir sur les autres, c’est de la faiblesse déguisée en vous. Le véritable pouvoir est à l’intérieur.

Prenez conscience que le moment présent est toujours uniquement ce que vous avez. Faites du moment présent le point de mire principal de votre vie. Accordez de brèves visites au passé et au futur lorsque vous devez affronter les aspects pratiques de votre vie

 

 

 

485168_518155811540739_399752520_n

Brisez la vieille habitude

 

Le mental imagine le futur comme étant meilleur ou pire que le  présent. Dans le premier cas il vous donne de l’espoir et du plaisir pas anticipation. Dans le deuxième cas, il crée de l’anxiété. Chaque fois, il s’agit pourtant d’une illusion. Soyez présent en tant qu’observateur de votre mental. Accordez au moins autant d’attention à vos réactions qu’à la situation ou à la personne qui vous fait réagir.

Lorsque certaines situations déclenchent des réactions empreintes d’une forte charge émotionnelle, la présence doit se faire intense. Dans de telles situations, vous avez tendance à devenir inconscient. Vous vous justifiez, vous accusez, vous attaquez, vous vous défendez… sauf qu’il ne s’agit pas de vous, mais du scénario réactif, du mental dans son habituel mode de survie.

 

Tout ce dont vous avez besoin de savoir au sujet du votre passé inconscient, les défis du présent vous l’apporteront.

 

En accordant de l’attention au présent: à mon comportement, à mes réactions,  à mes humeurs, à mes pensées, à mes émotions, à mes peurs et à mes désirs au fur et mesure qu’ils se présentent dans l’instant présent, je vois mon passé. Si je peux observer toutes ces choses, non pas avec un regard critique ou analytique mais sans les juger, alors je fais face au passé et je le dissipe par le pouvoir de ma présence.

 Le stress est provoqué par le fait que l’on « soit ici » tout en voulant être là!

Vous pouvez toujours composé avec le moment présent, mais vous ne pourrez jamais composé avec le futur. La réponse, la force, l’action ou la ressource justes se présenteront lorsque vous en aurez besoin. Ni avant ni après.

Vous ne voulez pas de ce vous avez! Et désirez ce que vous n’avez pas. Avec l’attente, peu importe sa forme vous suscitez inconsciemment un conflit intérieur. Cela réduit grandement la qualité de votre vie en vous faisant perdre le moment présent.

Si vous êtes insatisfait de ce que vous avez, ou même frustré ou en colère face à un manque actuel, cela peut vous motiver à devenir riche. Mais même avec des millions, vous continuerez à éprouver intérieurement un manque et, en profondeur, l’insatisfaction sera toujours là.

 

 

 

Lecture méditative

 

Ne vous préoccupé pas des résultats de vos actions, accordez simplement votre attention à l’action elle-même. Le résultat arrivera de lui-même. Lorsque vous effectuez un choix, écoutez votre corps. Demandez-lui: « Si je prends cette décision, que se passera- il? S’il vous envoie un message d’inconfort, votre choix n’est pas bon.

Laissez mourir le passé à chaque instant. Vous n’en n’avez pas besoin. N’y faites référence lorsque que c’est absolument de mise pour le présent. Vous pourrez toujours composer avec le présent, mais vous ne pourrez composer avec le futur. Et vous n’avez pas à le faire. La réponse, la force, l’action ou la ressource juste se présenteront lorsque que vous en aurez besoin. Ni avant ni après.

 

 

 

 

1211_508592229163764_1069850869_n

Utiliser pleinement vos sens

Soyez véritablement là ou vous êtes. Regardez simplement autour de vous, sans interpréter. Voyez la lumière, les formes, les couleurs, les textures. Soyez conscient de la présence silencieuse de chaque objet, de l’espace qui permet à chaque chose d’être.

Ecoutez les bruits sans les juger. Entendez le silence qui les anime. Touchez quelque chose, n’importe quoi et reconnaissez son essence.

Observez le rythme de votre respiration, sentez l’air qui sort de vos poumons, sentez l’énergie de vie qui circule dans votre corps. Laissez chaque chose être au dedans comme au dehors.

Reconnaissez en chaque chose, son « être là » Plongez totalement dans le moment présent.

Demandez-vous  s’il y a de la joie, de l’aisance et la légèreté dans ce que vous entreprenez. S’il n’y en a pas, c’est que le temps a pris le dessus, que le moment présent est passé à l’arrière-plan, et que la vie est perçue comme un fardeau ou un combat. Il n’est pas nécessaire de modifier ce que vous faites, mais d’en changer les modalités (sensorielles).

Voyez si vous pouvez accorder plus d’action « au faire » qu’au résultat à atteindre. Cela sous-entend que vous acceptiez totalement ce qui est, parce que vous ne pouvez accorder votre totale attention à quelque chose et y résister.

 

 

Lecture méditative

 

Ne vous préoccupés pas des résultats de vos actions, accordez simplement votre attention à l’action elle-même. Le résultat arrivera de lui-même. Ceci est un exercice spirituel très puissant.

 Dés l’instant ou votre attention se tourne vers le présent, vous sentez une présence, le calme, une paix en vous. Vous ne dépendez plus du futur pour vous sentir satisfait ou comblé. Par conséquent vous n’êtes plus attaché aux résultats.

 Ni l’échec, ni le succès n’ont le pouvoir de modifier votre état intérieur. Vous découvrez alors la vie qui se cache derrière vos conditions de vie.

 

 

 

Prenez l’habitude de suivre de près votre état mental et émotionnel.

 

En vous observant, il est bon de vous demander: « Suis-je à l’aise en ce moment? » Ou bien:  » Qu’est ce qui se passe en ce moment? Si vous saisissez bien l’intérieur, tout ira bien à l’extérieur.

Sur le plan de la pensée, la résistance est une forme de jugement. Sur le plan émotionnel, c’est une forme de négativité. L’intensité de la souffrance dépend du degré d’identification au mental.

 Le ressentiment, la haine, l’apitoiement sur soi, la culpabilité, la colère, la dépression, la jalousie, ou même la plus petite irritation sont sans exception des formes de souffrance. Et tout plaisir ou toute exaltation émotionnelle comportent en eux le germe de la souffrance, leur inséparable opposé, qui se manifestera à un moment donné.

 

 

2fa93d54

 

 

Vous ne pouvez vous trouvez en retournant dans le passé, mais c’est possible en revenant dans le présent.

 

 

 Téléchargez les séances MP3

Libérez-vous du stress!
Comment éteindre son mental!

 

 TARIFS DES CONSULTATIONS:

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Vivre le moment présent, 8.0 out of 10 based on 3 ratings