Présente en sophrologie, en hypnose, en programmation neurolinguistique, en thérapie comportementale… la visualisation est maintenant reconnue comme l’outil indispensable pour vous préparer à réaliser tous vos objectifs!

 

 images (1)

 

 

 

Vos objectifs peuvent être de toutes catégories où de toutes dimensions. La visualisation créatrice peut vous préparer à l’accomplissement de performances (sportives, prise de parole en public, séduction, guérison, entretien d’embauche...) En imaginant avec précision ce que vous désirez avec des émotions de joie, de sérénité et de confiance, vous serez capable d’agir avec une intensité et une énergie jusqu’alors insoupçonnée.  En saisissant bien ce que sont les sous-modalités sensorielles, vous pouvez non seulement changer les sensations qu’une expérience particulière vous inspire, mais aussi la signification qu’elle a pour vous et de ce fait, ce que vous pouvez  y faire. Telle la loi d’attraction, vous attirez les personnes et les situations sur lesquelles vous vous concentrez. Mais avant de commencer à visualiser, connaissez-vous les sous-modalités sensorielles et leur pouvoir d’attraction?

Les sous-modalités sensorielles

 

C’est Richard Bandler, qui met en œuvre les techniques de visualisation. Celles que nous allons étudiées maintenant sont centrées sur l’expérience intérieure, la créativité et l’univers des représentations. L’utilisation de ces techniques permet d’obtenir des changements rapides et durables. L’agencement de trois registres sensoriels (visuel, auditif, kinesthésique) que l’on définit en sous-modalités sensorielles est à la base de notre comportement. Vous allez apprendre à changer votre perception subjective des événements vécu comme négatif ou douloureux, et à  intégrer d’autres comportements, mieux adaptés aux situations. Nous possédons tous un système sensoriel dominant. Nos certitudes, nos doutes, nos désirs, nos craintes possèdent une image dans notre expérience et cette image possède un caractère unique qui la différencie de celles des autres. Ce sont les « sous modalités sensorielles » ainsi nommées par la PNL.

 

 

Les sous modalités visuelles

k7293601

 

Si vous êtes d’une dominance visuelle, le plaisir et l’anxiété que vous procure un souvenir particulier sera sans doute lié à l’image, à sa taille, à la couleur, la distance et le mouvement évoqué par l’image…En changeant votre représentation visuelle vous changerez votre état d’esprit. Commençons par:

 

La couleur de l’image: il est possible d’avoir des images richement colorées ou, au contraire plus fades. Les couleurs sont très subjectives autant dans leur perceptions que dans leurs représentations.

La distance: Quand on visualise une image, elle peut sembler à une certaine distance…Semble-t-elle toute proche ou lointaine?

La profondeur de l’image: Apparaît-elle plate ou bien possède-t-elle une profondeur?

La durée de l’image: Certaines images apparaissent de façon très fugitives, d’autres demeurent plu stables et plus longtemps.

La netteté de l’image: On peut utiliser la comparaison avec l’appareil photo et rendre certaines images plus ou moins nettes.

Le contraste et la luminosité de l’image. Il est possible de faire varier le contraste. Cette notion est essentielle car l’impact émotionnel d’une image demeure étroitement lié à sa taille.

Le mouvement de l’image: Il est possible de ralentir ou d’accélérer le défilement de l’image.

Le premier plan et l’arrière-plan: Leur place peut varier du premier à l’arrière-plan et changer de ce fait, le vécu de l’image.

Le sujet associé ou dissocié: Cette notion essentielle caractérise l’aptitude de la personne à prendre du recul par rapport à une représentation interne.

 

 

 

 La PNL: Exercice visuel

Cette liste constitue un point de départ pour construire une image puissante et fortement émotionnelle selon l’objectif visé. Pour pouvez aussi réduire l’impact de situation négatives en diminuant par exemple l’intensité. Pensez à un problème que vous devez régler à l’instant. Représentez-vous ce problème et imaginez ensuite que vous vous en dissocié de plus en plus. Prenez du recul et examinez-le dans une nouvelle perspective. L’intensité de vos émotions s’est-elle modifiée? Qu’en est-il maintenant si l’image devient plus floue ou plus éloignée? Prenez l’image et représentant votre image et grossissez là, donnez-lui plus d’éclat et rapprochez là. Dans la plus part des cas cela l’intensifie. Laissez là fondre au soleil et s’éloignée. Que se passe-t-il? Prenez l’image de ce souvenir et jetez-le loin derrière vous. Sentez-vous cet événement comme si vous l’aviez vécu hier ou il y a très longtemps? A vous de laisser parler votre imagination! Comme vous le voyez le fait de modifier vos sous-modalités peut même modifier votre notion du temps. Passons maintenant aux sous-modalités auditives.

 

 

Le sous-modalités auditives

k3154111

 

 

Les sous-modalités auditives (les sons) peuvent nous nous rappeler certains événements douloureux et d’autres positifs. Imaginez un instant quand vos parents peut-être vous criaient dessus. Ressentez-vous cet inconfort. Représentez-vous maintenant votre musique préférée. Que ressentez-vous?

Le volume sonore: Nous pouvons le faire varier, comme pour régler le son d’un appareil de diffusion.

La hauteur du son: Il s’agit, comme pour la voix, du caractère allant du grave à l’aigu.

Le rythme: Qu’il s’agisse de paroles ou de musique, la notion de rythme et de vitesse est une sous-modalité caractéristique.

Le timbre: Il donne la qualité d’expression à une voix. Une voix chaude et douce rassure, une voix criarde énerve.

La durée: Est-ce un son bref, intermittent, continu… Est-ce une séquence qui se déroule, s’arrête et reprend?

La distance et la localisation: Cela concerne l’origine de  la source sonore. Eloignez où rapprochez la source sonore. Que ressentez-vous?

Le relief: Certains sons  apparaîtront comme très distinct ou comme un mélange confus.

Le premier plan: Certains sons sont à l’arrière-plan. Permutez-les.

L’écho: Le son est-il reflété comme par écho?

Le sujet est-il associé ou dissocié. Si elle n’entend pas sa voix on dit qu’elle est « dissociée »

 

 

 

LA PNL: EXERCICE  AUDITIF

Avec la même image que précédemment, augmentez le volume, le plaisir que vous éprouvez s’accroît-il également? Dans quelle proportion? Si ce que vous imaginez est le son de la voix d’une personne, amusez-vous à modifier les inflexions ou le ton et notez comment cela influence la plaisir que vous éprouvez. Si vous modifiez la qualité du son de manière à ce qu’il soit non plus doux, mais rauque et râpeux, que se passe-t-il? N’oubliez pas de revenir aux sons tels qu’ils étaient sous leurs formes initiales pour que leurs qualités continuent à vous procurer du plaisir.

 

 

 

 

 

Les sous modalités kinesthésiques

images (6)

 

 Les sous-modalités kinesthésiques concernent les sensations corporelles et émotionnelles. Lorsqu’on imagine un paysage de neige ou de glace, on peut ressentir une sensation de froid, même s’il fait une température agréable à l’endroit où l’on se trouve!

 

 

Les sensations tactiles: Proviennent de notre sens du toucher (texture, température)

Les sensations proprioceptives: sont les sensations musculaires et viscérales (pression, localisation, étendue, intensité, mouvement, température etc.

Les méta-sensations: évaluations subjectives des précédentes. On les comprendre comme des manifestations des émotions.

La localisation: représente l’endroit où prend place la sensation kinesthésique.

L’intensité : correspond à la quantité subjective de sensation à l’endroit déterminé.

La texture; concerne les sensations tactiles (douceur, dureté, rugosité, mollesse, etc.

Le goût. Il est possible d’imaginer des goûts et des odeurs, exactement comme dans un souvenir.

La température. Au propre comme au figuré, on peut y associé une sensation de froid ou de chaud.

Le mouvement la vibration: Il s’agit de la sensation du mouvement

 

 

 

la PNL: Exercice kinesthésique

En vous rappelant la même expérience agréable, modifiez les divers éléments kinesthésiques. Est-ce qu’élever la température vous rend plus à l’aise ou est-ce que cela vous irrite? Concentrez-vous sur votre respiration. Comment respirez-vous? Modifiez la manière dont vous respirez pour qu’elles soient non plus rapides et superficielles, mais longues et profondes et relevez comment cela influence sur la qualité de ce que vous ressentez. Qu’en est-il de la texture de l’image? Amusez-vous à la rendre non plus douce et moelleuse, mais humide et suintante, puis collante, poisseuse, puis revenez aux première sensations agréables.

Maintenant que vous avez pris connaissance des sous-modalités sensorielles, vous allez visualisez un projet qui vous tient à cœur!

 

 

La PNL: Visualisez votre projet

images

 

Etape 1: Allongez-vous et faites votre séance de relaxation proposée sur le formulaire d’inscription.

Etape 2: Pensez à un projet à court terme, puis imaginez-le atteint.

Etape 3: Prenez l’image de l’objectif atteint et agrandissez-là. Faites en une grande image mentale dans laquelle vous êtes présent. Regardez attentivement tous les détails et notez bien tout ce qui se passe.

Etape 4: En regardant cette image, êtes-vous satisfait? Si la réponse est OUI, c’est que votre projet est clair et cohérent. Si la réponse est NON, c’est que vous devez modifier certains éléments de l’image. A l’aide de la liste de sous-modalités sensorielles, faites varier l’image (taille, couleur, relief, cadre, sons, ambiance, etc.) jusqu’à que vous soyez pleinement satisfait.

 

N’oubliez de tenir compte de ce que vous ressentez (émotions, sentiments, sensations) seront les indicateurs de la faisabilité de votre objectif! Pour atteindre votre objectif, imaginez que vous allez peut-être devoir renoncer pendant un temps à vos loisirs, peut-être même à une part de votre vie relationnelle sera négligée. Essayez de visualiser cela pendant votre visualisation. Ce que vous allez éprouver vous informera sur votre détermination. Dans le cadre de la relation d’aide, des questions comme les suivantes assorties d’un exercice de visualisation, auront un effet remarquable sur la précision des projets:

  • Que se passera-t-il quand vous aurez atteindrez votre but?
  • Quels moyens mettrez-vous en place pour y arriver?
  • Voyez-vous des obstacles?
  • Avez-vous un délai?

 

Changer les sous-modalités d’une image

De nombreuses difficultés ont en commun des images négatives. Elles produisent  peur, panique, et autres comportements douloureux. Les personnes par exemple qui souffrent de trac, de timidité, de phobie se conduisent comme si elles cherchaient à échapper qui n’existe que dans leur carte de la réalité. Elles évoquent souvent des images très négatives et un sentiment d’impuissance. Une croyance s’établit et s’auto-entretient à partir de cette expérience. Vous allez apprendre maintenant à modifier certains aspects d’une situation négative: réduction de la taille, modification des couleurs, éloignement de la source sonore, diminution du son, etc. Jusqu’à que la présence de l’image ne soit plus une gêne.

 

La PNL: changer une image négative

images (5)

 

Etape 1: Pensez à une situation dans laquelle vous vous sentez mal à l’aise. Prenez un exemple récent et précis puis visualisez cette scène. Ce sera votre image initiale.

Etape 2: Relevez les sous-modalités sensorielles les plus apparentes. Formez une petite image bien précise de la situation pour vous permettre d’évaluer le résultat des modifications que vous allez apporter.

Etape 3: Modifiez les sous-modalités une à une, et ce dans chaque registre sensoriel.

Etape 4: Evaluez l’efficacité de vos modifications en vous référant à l’image initiale et à ce que vous éprouvez.

 

Ma visualisation

Suite à l’obtention de mon diplôme en sophrologie, j’ai décidé de faire une conférence, non seulement pour me faire connaître, mais aussi pour tester la validité de ce que j’avais appris pendant ma formation. Un ami m’a donc proposé de faire cette conférence dans la banque ou il travaillait. Le siège du « crédit foncier » Nous avons fixé avec le responsable des ressources humaines, une date précise et je me suis attelé au travail. Autant vous dire que la partie n’était pas gagnée, mais je me suis lancer un défi.  J’étais assez paniqué à l’idée de parler en public, et le regard des autres sur mes compétences me déstabilisait. A chaque fois que je me retrouvais face à une situation où je devais m’exprimer en public, je sentais mon cœur battre la chamade, et mes mains trembler. Je devenais logorrhéique et j’avais envie de prendre la fuite. Je pense que ma nervosité se voyait et mon envie de fuir se décuplait. J’ai donc mis en place un programme de visualisation, de relaxation et de jeu de rôle.

 

– J’ai donc fais une séance de sophrologie quotidienne avec un travail sur la respiration rythmique pour apprendre à me détendre et à gérer mes émotions.

 

– Dans un état de conscience modifié spécifique à la sophrologie, J’ai visualisé avec précision ce que je voulais montrer comme image. (Dans le comportement: la gestuelle, le regard, le déplacement sur le devant de la scène, l’intonation de la voix, les temps de pause etc.) J’ai associé cette image positive dans chaque séance de sophrologie. Quand nous reproduisons régulièrement un état d’être particulier, nous avons tendance à nous comporter de façon similaire au comportement visualisé. Et cela sans faire des efforts insurmontables.

 

– J’ai appris par cœur ce que je voulais transmettre, mais en jouant un rôle, ce qui est bien pratique quand nous manquons d’expérience et de confiance en soi pour improviser. J’ai donc joué ce rôle devant des proches afin qu’ils puissent émettre des critiques constructives.

 

-Le jour de la conférence, j’ai pris le métro et je suis parti à Paris sur les grands boulevards donner ma conférence. Je dois dire que je ne ressentais aucun stress, j’étais serein et je ne posais pas de questions. J’allais faire ce que je devais faire et c’est tout. Arriver au crédit foncier, je suis rentré dans l’amphithéâtre et je me suis installé sur l’estrade surplombant la grande salle. Elle pouvait contenir plus de 500 places. Petit à petit les gens ont commencé à rentrer. Je n’avais pas le tract que ressentent les artistes avant leurs premières. Arriver l’heure fatidique j’ai pris la parole pendant une demi-heure pour donner une définition de la sophrologie et de ses vertus. Au milieu de ma prestation, nous avons pratiqué une relaxation rapide et pour conclure mon discours je les ai invités à me poser des questions. Autant dire que je me sentais très à l’aise. J’avais eu confiance en moi et je suis ressorti enthousiaste. Tout s’était déroulé selon mes visualisations.

 

 

Obtenez tout ce  que vous désirez avec la visualisation créatrice

 

images (3)

 

 

Il n’y a pas de limite à la visualisation, cependant vous devez rester réaliste sur les objectifs à atteindre. Vous pouvez transformez des représentations négatives liées au passé, influer sur la maladie pour guérir plus rapidement. Vous pouvez arrêter de fumer, rencontrer la femme ou l’homme de votre vie, augmentez vos performance sportives, avoir un corps de rêve, vous préparer à des entretiens d’embauche… Travaillez avec votre esprit et non avec vos yeux! Répétez aussi souvent que possible les exercices de visualisation, de respiration. La visualisation créatrice ne vous dispense pas d’agir et de faire tous les efforts nécessaires à la réalisation de vos rêves. Pratiquez la visualisation de préférence le soir avant de vous endormir et concentrez-vous sur un seul but à la fois.  Bannissez l’imprécision et les faux souhaits. (L’imprécision c’est par exemple croire qu’un grand brun aux yeux vert vous rendra heureuse. Imaginez-vous plutôt de vivre un réel bonheur avec un homme qui correspond véritablement à vos besoins fondamentaux.) Ne précisez pas la source matérielle de ce que vous souhaitez (argent), soyez intensément conscient de la source spirituelle. Vivez comme si vous possédiez déjà ce que vous désirez, et l’univers vous l’apportera.

MERCI DE BIEN VOULOIR RÉPONDRE À CE SONDAGE!

SONDAGE

Si vous désirez en savoir plus, posez-moi vos questions en bas de l’article en cliquant sur l’onglet » laissez un commentaire ». Ecrivez et appuyez sur commenter l’article

 Téléchargez les séances MP3

Libérez-vous du stress!
Comment éteindre son mental!

 

Tarifs des consultations

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
PNL: la visualisation créatrice "Visualiser pour tout réaliser", 10.0 out of 10 based on 1 rating