Si vos phobies vous font vivre un véritable enfer au quotidien et vous conduisent socialement à vous isoler de plus en plus, c’est qu’il est temps de faire le ménage dans votre vie avec l’aide d’un psychothérapeute qui vous aidera  à apprivoiser vos phobies avec la thérapie cognitive et comportementale.

k10247523

Quand nous avons trop longtemps négligé les premiers signes avant-coureurs de l’anxiété, de l’angoisse et des éventuelles crises de paniques, la phobie s’installe dans notre vie. A ce stade, seules les thérapies comportementales et cognitives offrent une réponse spécifique.

 

 

Une désensibilisation  sera nécessaire. Elle consiste à se familiariser avec l’objet de vos peurs, ou la situation phobique pour lui retirer progressivement sa connotation de danger. Mais ce n’est pas la première chose à entreprendre, il faut tout d’abord identifier le ou les problèmes que vous avez transformé en phobie. S’il vous est généralement facile de répondre à ces questions, parfois nous n’avons pas les réponses. Nous n’avons pas les réponses parce que les causes sont inconscientes, et ce qui est parfois long c’est d’y apporter une solution.

 La personne phobique croît que ce sont les objets de sa phobie qui sont la cause d’expériences désagréables. En fait il n’en n’est rien, le problème intérieur est déplacé à l’extérieur.

 

 

 

Etes-vous phobiques?

 

  • images (3)

 

Est ce que vous vous reconnaissez dans les réactions suivantes.

Vous avez conscience de la disproportion de votre peur.

  • Vous savez expliquer que d’un point de vue rationnel que votre peur n’est pas si terrifiante.
  • Parfois la seule évocation de l’objet de votre peur suffit à déclencher un mal-être physique ou psychique.
  • Est-ce que vos proches adaptent des discours de réassurances, perdent patience, en viennent à l’ironie et à la moquerie?
  • Est-ce que vous justifiez votre comportement d’évitement en prétextant autre chose que l’objet réel de vos peurs?
  • Est-ce que vous avez tendance à  anticiper le parcours ou les lieux que vous aurez à fréquenter afin d’estimer le risque de rencontre avec l’objet de votre peur?
  • Est-ce que  vous replier sur-vous-même compliquant la vie personnelle, affective,  professionnelle et familiales?
  • Est-ce que vous utilisez toutes sortes de stratagèmes pour dissimuler la source de vos peurs? tout en vivant un véritable détresse intérieure?

 

 

D’où viennent vos phobies!

 

 

 

Le contexte familial peut jouer un rôle considérable.

Des parents phobiques ou très  largement angoissés peuvent transmettent leurs peurs à leurs enfants. Par exemple: Comment se créer une phobie sociale? Au cours des années. Un enfant dont ses parents vivent replier sur eux-mêmes, invitant presque personne, ne sortant pratiquement pas dans les lieux publics, n’aura pas l’occasion d’apprendre les attitudes ni les stratégies de communications pour échanger avec les autres ses idées et ses émotions.

Les parents peuvent transmettent par leurs seules attitudes, leurs commentaires ou la relation de faits divers terribles, non seulement la peur des autres, mais celles des animaux, des moyens de transports ou une peur de l’eau, par exemple.

L’identification aux expressions émotionnelles manifestées par les parents à la vue d’une araignée, d’un serpent accompagnée d’une grimace, d’un dégoût et de peur, suscitera chez l’enfant la peur et il apprendra à s’en méfier. Sans parler de l’évocation de faits divers ou traumatiques comme les récits de noyades…

 

 

L’événement traumatisant.

Un événement traumatisant peut être à la source  d’une phobie. Sylvie vient me consulter pour une phobie de l’autoroute. Elle évite  de prendre l’autoroute de peur de rater   une sortie, de se perdre et se sent comme enfermée, ce qui limite tous ces déplacements à l’extérieur. Après maintes investigations sur l’origine de sa phobie, nous avons mis exergue le décès de sa sœur sur une autoroute.

L’association dans son esprit à ce moment précis du drame a été « autoroute=danger». Pendant tout le temps qu’à durer sa phobie aucune prise de conscience ne pouvait être faite, parce que l’angoisse, le chagrin et la culpabilité liée à ce drame n’a pu être évacuée. Sylvie à refouler ses émotions pour ne pas ressentir le chagrin de cette lourde perte. Sa sœur disait-elle était comme sa mère, parce qu’elle l’avait en partie élevée. La culpabilité était « pourquoi elle et pas moi ». Nous voyons maintenant comment peut prendre forme une phobie.

 

 

L’origine et le traitement des phobies est si vaste qu’il faut distinguer les phobies spécifiques des pseudo-phobies.

Les phobies spécifiques

  • La phobie des animaux
  • la phobie des transports
  • la conduite automobile
  • la phobie de voyager en avion
  • la phobie de l’eau
  • la phobie du sang et des blessures
  • la phobie des maladies
  • les phobies dentaires
  • la phobie de la marche
  • La phobie de la déglutition

 

k0197555

La phobie des animaux

IS098UP68La claustrophobie

k10976989

 La phobie sociale

PAA289000023

La phobie des piqûres

Les phobies complexes

Se caractérisent par une timidité particulière avec un sentiment d’incompétence dominant, une phobie d’anticipation, la peur de l’autre, la phobie sociale, la phobie de l’école, l’agoraphobie…

Qu’elle que soit la forme que prend votre phobie, tant il existe de pseudo phobies qu’empreinte les trouble dépressifs ou autres affections psychique, il vous faut consulter rapidement avant votre phobie empire et  tourne aux troubles obsessionnels.

 Vous voulez en savoir plus sur votre phobie? Posez-moi une question ci-dessous!

 Téléchargez les séances MP3

Libérez-vous du stress!
Comment éteindre son mental!

 TARIFS DES CONSULTATIONS:

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Vaincre vos phobies avec la thérapie comportementale, 7.5 out of 10 based on 2 ratings