La peur est sans aucun doute  l’émotion, la plus ancienne, la plus forte, la plus complexe et la plus destructrice. Elle se décline de multiples manières pour limiter notre existence et inhiber notre évolution.

 

canstock11741146canstock11741116

 

 

canstock11741160canstock11741127canstock11741101canstock11741094

 

 

 

 

 

 

La peur empreinte des voies détournées pour arriver à ses fins et vous contraindre à renoncer à vos désirs. Pourtant s’affranchir de nos peurs n’est pas inéluctable. Il existe différentes méthodes pour lâcher-prise et vaincre ses peurs. Avant de vous libérer de vos peurs, il faut rentrer en contact avec elles pour les comprendre et reconnaître les différents visages qu’elle emprunte pour vous soumettre à ses lois.

 

 

La peur rationnelle où irrationnelle

 

Nous parlerons ici que de la peur irrationnelle, celle qui fait obstacle à vos objectifs et à votre épanouissement personnel. L’éducation parentale et le milieu socio-environnemental nous a conditionné à nous méfier des autres et à anticiper toutes situation qui pourrait tourner à notre désavantage.

 canstock8506611

L’origine de la peur

 

Lors de ses premières expériences l’enfant n’a aucune notion du danger, ce sont les parents qui transmettront de leurs propres parents un système éducatif basé sur des valeurs et des croyances. Dans certains cas les peurs sont notre héritage direct. Le père où la mère projette leurs inquiétudes ou leurs angoisses. Parfois nous conservons une image négative  d’un évènement qui qui mal tourné créant ainsi de la frayeur quand la situation se reproduit. D’autre fois la peur prend des visages plus subtils! C’est quand nous demandons à nos enfants d’être les meilleurs, que nous les conditionnons à anticiper anxieusement les résultats qu’ils obtiendront.

C’est la séparation qui est à l’origine de notre peur; notre peur entraîne notre défense, et notre défense aggrave la séparation entre nous et les autres.

Enfant, nous avons pu nous sentir rejetés, abandonnés, envahis, trahis ou jugés pour notre spontanéité. A chaque fois, nous avons éprouvés un manque de proximité avec ceux qui nous entouraient, un manque de chaleur et de douceur, un manque d’amour, un danger d’anéantissement. C’est ce manque d’amour et c’est cette crainte de disparaître qui nous font peur.

Eviter de vivre le moment présent est notre premier mécanisme de défense en réponse avec la peur de disparaître. Mais nous en avons bien d’autre!

 

 

 

 

canstock4156904

Peur d’être rejeté! Nous prendrons le fuite et rejetterons les autres avant qu’ils nous rejettent

Peur d’être abandonnés! Nous développerons des stratégies efficaces pour obtenir  ce dont nous croyons manquer.

Peur d’être envahis! Nous nous cacherons.

Peur d’être trahis! Nous manipulerons et nous contrôlerons, pour mériter l’attention des autres.

Constatant que l’origine de la peur tient d’une prédisposition transgénérationnelle, d’un système éducatif et d’événement douloureux. Il faut savoir que si nous en sommes  pas toujours conscients. Certaines peurs étaient si puissantes que nous en refoulées la représentation pour n’en garder que l’affect. Une charge émotionnelle affective qui se traduit par des comportements d’auto-défenses. C’est le cas pour toutes les autres émotions négatives qui gardent l’empreinte de la peur originelle.

 

 

 

 

 Téléchargez les séances MP3

Libérez-vous du stress!
Comment éteindre son mental!

 

 

 

 

 

Les manifestations comportementales de la peur

La peur nous conduit immanquablement à adopter des comportements défensifs. C’est le cas quand nous devons faire face à une situation qu’on ne croît pas pouvoir gérer. Nous pouvons nous replier sur nous-même et ruminer dans notre coin, se mettre colère contre soi parce que nous nous ne sentons pas à la hauteur de la tâche, et être agressif vers les autres, nous mettons en place des stratégies d’évitements en justifiant notre procrastination…Du stress et de la déprime s’installe avec toutes une gamme de symptômes physiques.

 

Les manifestations physiques de la peur

Ne pouvant exprimer notre peur par notre comportement, nous la ressentons physiquement par des maux de ventre, une boule dans la gorge, une sensation oppressante dans la poitrine, des douleurs articulaires Des palpitations cardiaques avec des tremblements, des vomissements et des bouffées de chaleur ou de sueur froide quand le danger est imminent.

 

 

 

Les expériences connexes de la peur

L’insécurité (pseudo-émotion) peut être vécue sur différents plans de l’existence: affectif, intellectuel, matériel, professionnel. Elle peut porter sur divers sujets: nos habilités, nos connaissances. L’insécurité est synonyme d’un manque de confiance.

Si nous avons le sentiment que nous ne sommes pas désirable, nous pouvons manquer de sécurité (ou de confiance en nous) dans nos relations amoureuses. Dans ce cas nous risquons d’être rejeté ou ignoré par les êtres qui nous attirent. Nous pouvons manquer de sécurité quand il s’agit d’exprimer nos sentiments avec justesse ou d’affronter notre interlocuteur. L’insécurité est donc un manque de confiance qui se manifeste par des peurs.

 

 

 

 

L’appréhension et la crainte sont des peurs de faible intensité.

Le trac (émotion mixte) est le mélange de peur et d’excitation qui est ressenti avant une prestation. Le trac se dissipe lorsque le contact avec l’auditoire est établi avec satisfaction et que nous sommes rassurés par les réactions de celui-ci quant à la qualité de notre performance.

La frayeur  traduit une peur très intense dont la durée est habituellement brève.

L’effroi est une frayeur mêlée d’horreur.

L’épouvante consiste en une peur violente et soudaine suscitée par quelque chose d’extraordinaire et de menaçant.

La terreur est une peur extrême qui tend à provoquer l’immobilité. Les régimes de terreurs, par exemple, comptent sur le fait que les gens n’oseront pas agir par peur de représailles.

L’inquiétude et les expériences émotionnelles survenant lorsque nous repoussons des émotions ou écartons des préoccupations que nous appréhendons telles que l’anxiété.

L’anxiété, l’angoisse, la panique et les attaques de paniques et les phobies sont des manifestations de la peur si complexes que j’en parlerai lors d’un prochain article.

 

 

 

La peur un produit de la pensée

La peur est un produit de la mémoire créée par la pensée et l’image. C’est la pensée qui se projette dans le futur. C’est donc elle la pensée qui est responsable de la peur. Vous pouvez d’ailleurs vous en assurez vous-mêmes. Lorsqu’on est face à face avec l’immédiat, on n’a aucune peur.

Notre question est donc: nous est-il possible de vivre complètement, totalement dans le présent? Ce n’est qu’ainsi que l’on s’affranchit de la peur. Mais pour le comprendre, vous devez comprendre toute la structure de la pensée, de la mémoire, du temps et cela non pas intellectuellement, non pas verbalement mais en toute vérité, avec votre cœur, votre esprit, avec vos entrailles. Alors vous serez libérés de la peur; alors pourrez-vous, sans l’engendrer, vous servir de la pensée  De la même façon, pouvez-vous regarder votre peur sans vouloir la résoudre au moyen de son opposé, le courage? La regarder vraiment sans essayer de vous en libérer? Lorsqu’on dit: « Je dois la dominer, je dois m’en débarrasser, je dois la comprendre », c’est qu’on cherche à fuir.

. Extrait de  » Se libérer du connu »  de Krishnamurti

 

Si libérer de la peur

Pour se libérer de la peur, il faut l’affrontée jusqu’à sa source en éliminant ses fondations. Ce que je propose à mes patients c’est une désensibilisation systématique en remontant à ses origines. Nombre de nos peurs sont conditionnées ou reliées à des traumatismes. La  méthode consistera à exprimer des émotions qui n’ont pas pu s’exprimées lors d’une situation qui vous a profondément affecté. Ensuite vous affrontez graduellement la situation anxiogène par des techniques de relaxation. La visualisation de l’objet de votre peur perdra de son intensité, parce que l’association d’une profonde relaxation diminue la charge émotionnelle. Après ressentir moins de stress par la reviviscence du trauma, je vous prescrirai par ce que l’on appelle dans le jargon psy, des prescriptions de tâches comportementales, jusqu’à que vous soyez totalement immunisé de la situation.

Pour avoir la méthodologie utilisée des techniques cognitives et comportementales, il faudra vous reporter sur l’onglet thérapie.

 

canstock8171298

 

L’HOMME QUE LA VIE N’EFFRAIE PAS NE CRAINT PAS DE SE TROUVER DANS UNE INSÉCURITÉ TOTALE, CAR IL SAIT QU’INTÉRIEUREMENT, PSYCHOLOGIQUEMENT, IL N’Y A PAS DE SÉCURITÉ.

 

 

TARIFS DES CONSULTATIONS:

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Surmonter ses peurs avec la thérapie comportementale, 10.0 out of 10 based on 1 rating