Baisse de désir, maux de têtes simulés pour éviter l’acte sexuel, peur d’exprimer vos griefs sur ce qui vous dérange chez votre partenaire? Alors réagissez!

stimulation-sexuelle

Si vous souffrez d’une absence de relations sexuelles et que vos interrogations restent sans réponses. Peut-être qu’en lisant ce qui suit vous pourrez avoir la réponse à vos questions?

 

Dégager de mauvaises odeurs

Il ne fait aucun doute, l’hygiène ou plutôt dans ce cas, la mauvaise hygiène personnelle et ses inévitables « vents » malodorants, arrivent en tête des choses les plus embarrassantes de la vie à deux. La bouche, les pieds, les zones intimes ou encore les aisselles sont des parties du corps qui peuvent potentiellement dégager des odeurs désagréables. Ce n’est un secret pour personne, mais le problème survient quand l’autre s’en aperçoit…Il n’y a rien de plus anti-érotique pour gâcher l’enchantement d’une nuit d’amour.

Faire des bruits gênants

Sur le podium des situations les plus gênantes au sein du couple, arrivent en deuxième position les bruits embarrassants. Certains bruits sont inévitables, naturels et physiologiques, mais les émettre devant notre moitié n’a rien de mignon et romantique. Le prince charmant dont nous rêvions étant petites ou la fille sexy de la discothèque ne doivent rien « lâcher » (au sens propre du terme), sinon il ou elle court le risque de rompre ce semblant de magie qui les entoure. 

Devoir s’excuser pour avoir utilisé l’argent commun

Croire qu’une nouvelle paire de chaussures ou une perceuse vendue avec une multitude d’accessoires sont vraiment indispensables pour le bien-être du couple est faux ! Surtout si l’argent avec lequel vous les avez achetés provient du compte commun. Le plus honteux est d’avouer avoir été victime d’une attaque d’achats effrénés et terminer ses explications enflammées par « l’utilité » de l’objet. Tout est relatif dans la vie, alors avant tout achat, parlez-en à votre partenaire.

Ne pas avoir d’intimité aux toilettes

Le stress du quotidien nous impose un rythme de vie toujours plus frénétique mais les pauses « toilettes » restent sacrées. Même si vous êtes très proches de votre moitié, la présence de son partenaire dans ce moment-là peut être très gênante, faisant disparaître par la même occasion la magie du prince charmant et de la fille sexy, en un claquement de doigts !

 

S’endormir pendant l’amour

Ne soyez pas surpris, ce genre de choses arrive plus souvent que vous ne le pensez. Temps de crise, travail stressant, travail en équipe et des obligations quotidiennes à rallonge, peuvent transformer les ébats amoureux en sommeil profond. Que va penser l’autre, hyper concentré à donner le meilleur de lui-même sous la couette, s’il entend des ronflements au lieu de gémissements de plaisir ? Comment  expliquer à son partenaire un assoupissement en plein acte ? On attend vos suggestions. Mais en attendant, mieux vaut aller se préparer un bon café, pour être en forme.

 

Zapper l’épilation

L’effet peau de bébé est beaucoup plus agréable que la peau de kiwi… A la septième position des situations les plus embarrassantes, se trouvent les oublis d’épilation les jours de rendez-vous amoureux. Le « mode kiwi » est à bannir sur les jambes, sous les aisselles et au niveau de l’aine. Ce n’est pas du tout à la mode et cela peut éteindre n’importe quelle passion naissante. 

Simuler l’orgasme

Simuler au lit est (malheureusement) une pratique courante chez les couples, aussi bien chez les vieux couples que chez ceux qui commencent à se fréquenter. Ce n’est pas bien grave tant que l’autre ne s’en aperçoit pas. En revanche, les sueurs froides apparaissent dès lors que l’autre se demande, suspicieux « Tu n’aurais pas simulé par hasard ?« . La meilleure option est évidemment de ne pas simuler (même si des fois, nous n’avons pas le choix !). Si vous simulez, faites le bien ! 

 

Ne pas être « d’humeur » à faire l’amour

En rapport direct avec la situation précédente, lorsqu’on n’est pas enclin à la bagatelle, on essaie toujours de trouver excuses et prétextes bidons pour y échapper. Le mal de tête est l’excuse la plus utilisée pour éviter les galipettes, suivie de près par la fatigue accumulée pendant une dure journée de travail. Avouer ne pas avoir envie serait beaucoup plus simple mais irait contre l’image de garçon/fille sexy que l’on veut laisser transparaître. Même si reconnaître que nous ne sommes pas d’humeur est un peu embarrassant, ne pas être à la hauteur lors d’un rapport, à cause d’un manque d’envie est bien pire. 

Tester des positions très sexy mais inconfortables

Soyons honnêtes, ces couples passionnés que l’on voit dans les films et qui improvisent des positions sexuelles dignes d’acrobaties de cirque ne sont pas réels ! Dans les films, les acteurs ont des doublures, il y a un montage postproduction et la pénétration est simulée. Alors tenter de reproduire les mêmes positions chez soi avec son conjoint peut tourner à la catastrophe… Par exemple, faire l’amour sous la douche est faisable seulement à condition qu’il n’y ait pas une grande différence de taille entre les deux partenaires. Le faire sur la table de la cuisine n’est pas non plus très confortable, compte tenu de la dureté de la table et des douleurs dorsales que cela peut occasionner… Pourquoi se faire des frayeurs en essayant de reproduire des scènes d’amour de cinéma ? A nous de réaliser le film de nos fantasmes en fonction de nos envies… et de nos capacités. 

 

 Téléchargez les séances MP3

Libérez-vous du stress!
Comment éteindre son mental!

 

 

 TARIFS DES CONSULTATIONS:

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Les tue-l'amour avec la thérapie comportementale, 10.0 out of 10 based on 1 rating