La consultation en ligne par Skype ou par téléphone

La thérapie évolue et la thérapie à distance est une alternative à la thérapie classique…

A l’intention des personnes réticentes sur la thérapie à distance

A l’ère du numérique, les nouvelles technologies, et les applications se font de plus en plus nombreuses. La thérapie, le soutien psychologique et tout autre forme de développement personnel ne doit pas rester sur la touche. Si les psychologues, psychothérapeutes et autres praticiens de la santé doivent s’adapter aux nouvelles exigences et proposer des méthodes de traitement, je n’ai quant- moi pas attendu l’avènement de la thérapie à distance pour apporter des nouvelles modalités d’accompagnement thérapeutique. Je vais maintenant vous renseigner sur les méthodes de traitement que j’ai mis au point, afin que chacun d’entre vous puisse trouver l’accompagnement le plus adapté.

Mais avant j‘aimerai faire un bref rappel de la thérapie classique afin que chacun d’entre vous qui serait susceptible d’entreprendre une thérapie puisse faire le bon choix. Tout d’abord commençons par les psychiatres. Ils vous proposent presque à 100% une médication pour atténuer vos symptômes, et si dans la plupart des cas, c’est une bonne alternative,  rare sont ceux qui  prennent le temps de vous proposer des solutions concrètes pour apprendre à maîtriser vos troubles.

Plus généralement les psychologues vous apportent un soutien psychologique, des conseils  censés, mais généralement difficiles à mettre en application. En effet ils ne prennent pas toute la mesure des mécanismes de résistance (de protection), parce qu’ils ne sont pas toujours bien formés aux techniques thérapeutiques qui obligent les psys et les patients à sortir de leur zone de confort.

Quant à ceux à ceux qui proposent des techniques spécifiques telles que la thérapie comportementale et cognitive, la gestalt, la sophrologie, l’hypnose, le psychodrame pour ne citer que ceux-ci. Ils omettent bien souvent d’autres paramètres parce qu’ils sont trop obnubilés par leurs techniques. Ils défendent au sein  même de la psychanalyse par exemple des différences notables sur l’art et la manière de pratiquer. Un Freudien (pur) n’envisagera pas une seule seconde qu’il puisse exister une approche différente  produisant des résultats plus concrets.

Si toutes les méthodes sont bonnes, elles doivent avant tout être adaptées et pour cela, les thérapeutes doivent eux aussi s’adapter, et offrir un panel de moyens qui correspondent aux exigences de leurs patient.

Si ce n’est pas le cas, faute de formation adéquate, ils se doivent d’orienter auprès du spécialiste qui pourra aider, ou mettre en pratique les méthodes que je vais à présent vous décrire.

Que ce soit pour le patient ou le thérapeute le bénéfice sera multiple.

Consultez de chez vous !

La thérapie doit se moderniser pour répondre aux besoins les plus urgents de personnes qui n’ont ni le temps, ni les moyens de financer une thérapie sur un nombre indéfini d’années. Les nouveaux patients d’aujourd’hui veulent des résultats tangibles, et non plus cette fameuse dépendance au thérapeute qui entretient le « comportement problème. Etre à l’écoute, c’est aussi prendre en compte les contraintes liées aux exigences d’une vie toujours trépidante.

Plus besoin de  se déplacer pour consulter un spécialiste qui ne se trouve pas toujours à proximité de chez soi. En effet depuis que je propose des consultations en ligne, et je  constate que beaucoup de personnes sont heureuses de trouver cette alternative.

Elles me trouvent facilement par l’intermédiaire de mon blog ou sont régulièrement posté des articles. Les gens d’aujourd’hui fonctionnent beaucoup avec internet et avant de consulter, elles se renseignent sur internet pour recueillir des informations sur leur problème. C’est ainsi qu’elles tombent sur un de mes articles, ou une vidéo qui aborde leurs problèmes.

La lecture déjà en soi rassurante, ouvre  la possibilité de m’appeler pour un entretien d’orientation d’une durée de 15 minutes. Cette discussion éclairante leur permet de choisir la thérapie à distance parce qu’elle offre de nombreuses possibilités.

La première est sans nul doute de faire sa thérapie de chez soi, confortablement installé dans ce cadre de sécurité qu’offre votre maison ou appartement ;

Vous bénéficiez d’une économie substantielle en comparaison avec les consultations en cabinet, et des déplacements en voiture, ou autres moyens de transport qui vous font perdre du temps précieux ;

J’offre à mes patients plusieurs modalités de paiement en ligne : Le paiement par PayPal, par transfert bancaire, ou la solution la plus recommandée, un mode paiement sécurisé directement envoyé pour confirmer le rendez-vous ;

Le jour de la consultation j’appelle la personne sur Skype ou par téléphone pendant une durée approximative de 45 minutes. (Cela peut dépasser) ;

Durant la séance tout est clairement identifié et analysé. Le diagnostic est posé, les solutions et autres alternatives préconisées.  Le patient ne s’en tient plus à une prise de conscience uniquement intellectuelle, mais à un vrai processus thérapeutique et graduel permettant de mesurer efficacement des changements tangibles. Des exercices pour changer ou améliorer des comportements dysfonctionnels sont prescrits. Lors de la séance le patient peut entendre beaucoup d’informations sur le contenu de l’analyse, et il peut omettre l’essentiel. Pour ce faire, le lendemain de la séance j’envoie le récapitulatif de la consultation avec : les conseils, les prescriptions de comportements (exercice spécifiques à mettre en pratique) etc.

Je leur propose aussi te tenir un journal de bord sur lequel ils pourront noter leur évolution, les points de résistance (blocages). Ceci leur permet non seulement de prendre la responsabilité de leur changement par confrontation aux situations anxiogènes, de nourrir un enthousiasme porteur d’espoir, nourrissant la confiance, l’assertivité et l’estime personnelle.

L’observation et la transcription de ses points de blocage fournit de la matière psychologique pour la séance future. Nous avançons donc ensemble sur des bases réelles (comportements in vivo)

La thérapie doit évoluer d’autant plus, que les séances d’autrefois se limitaient à la consultation chez le Psychothérapeute. Je ne sais pas et je ne croie que beaucoup de thérapeutes aient envie d’entretenir le lien thérapeutique hors séance pour soutenir psychologiquement son patient  tout en lui et apportant (conseils ;  programmations de comportements ; QCM d’évolution etc

Si le patient sent, et sait que le lien n’est pas rompu après la consultation, et qu’il peut compter sur le soutien de son psychothérapeute quand il est en profonde détresse, ou qu’il a besoin à l’instant T d’un conseil avisé, cela fait toute la différence.

En effet, livré à vous-même après avoir été remué psychologiquement et émotionnellement pendant la séance, vous pourriez vous sentir bien démuni. Savoir que vous comptez sur votre thérapeute sans l’envahir, mais avoir un retour par mail, texto sur une situation que vous n’arrivez pas gérer procure inévitablement un soulagement et une aide précieuse.

Pour l’exemple, j’ai un jeune patient qui souffre de phobie sociale. Des prescriptions de comportements lui ont été proposées pour affronter des situations anxiogènes de manière graduelle. A chaque fois qu’il surmonte ou non une situation, il me fait un retour pour que je puisse évaluer la situation et lui « prescrire » une approche différente s’il éprouve des résistances.

Je nourris l’enthousiasme du patient parce qu’il entreprend en le félicitant. Le soutien va aussi dans cette approbation dont on a tous besoin. Il faut lui montrer que l’on confiance en lui (elle) et le (la) soutenir même quand l’évolution du sujet trouve des résistances qui lui paraissent insurmontables. L’empathie, la bienveillance ne sont pas que de beaux concepts. Ils doivent être vrais, n’en déplaisent à la froideur de certains psys qui se l’interdisent pour se préserver psychologiquement, tout en croyant préserver la technique d’éventuels transferts.

Je conclurai que si les nouvelles technologies   ouvrent  des perspectives de communications illimitées,  le véritable échange communicatif existe de moins en moins. C’est pour cela qu’en ce qui me concerne, je vais dans le sens de la technologie pour servir plus efficacement,  mais  tout en restant au centre de l’échange. Le virtuel, le numérique, doit être une valeur ajoutée, et non pas devenir l’instrument pour nous cacher de nous-même et des autres…

Si vous avez des commentaires à me faire,  je suite à votre écoute.

 

Contact: 

Tarifs des consultations par tél ou Skype:

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Haut de page