Pour guérir du tabagisme définitivement, nous prendrons en considération le régime de désintoxication, la relation affective et psychologique à la cigarette et le déconditionnement du comportement.

k2931537

Le régime de désintoxication

 

Le régime de désintoxication

Vous aurez besoin de boire beaucoup les cinq premiers jours. Vous emporterez une bouteille d’eau avec vous pour boire à tout instant, notamment en cas d’envie de fumer.

 Le premier jour

Mangez des fruits, uniquement des fruits et à volonté. Choisissez des fruits riches en vitamines C.

 Le deuxième jour

Mangez des fruits et des légumes. Tous les légumes sont autorisés (y compris les pommes de terre et les légumineuses telles que lentilles, pois chiches… Les fruits et les légumes seront à consommer autant que possible crus, sinon cuits à l’eau. Pour assaisonner on utilise de l’huile, du jus de citron, (thym, herbes de Provence…) en laissant de côté tous les excitants (vinaigre moutarde, poivre, piment…) et toutes les sauces du commerce (mayonnaise, ketchup.)

 Le troisième jour

Ajoutez les céréales au menu (blé, orge, avoine, sarrasin) il existe de succulentes façons de les préparées (pain, purée, galettes, céréales germées…)

 Le quatrième jour

Vous pouvez ajouter des laitages en petite quantité. Le yaourt et le fromage blanc sont préférables aux fromages. Les fromages fermentés (camembert…) sont difficiles à digérer et produises de l’ammoniaque et de l’acide urique qui sont des excitants de la cellule nerveuse.

 Le cinquième jour

Vous pouvez prendre un œuf; il ne faut pas en manger plus de trois par semaine à cause du cholestérol.

 Du sixième jour au quinzième jour

Ne reprenez que du poisson, puis de la viande progressivement et en toute petite quantité. A ce titre la viande fait partie du cycle des excitants dont on recherche à s’extraire.

 

 

k11366455

 

 La relation affective à la cigarette

La cigarette va bien souvent compenser un manque affectif. Il s’agira de trouver par l’analyse ce qui nous empêche de créer des liens affectifs durables. Les circonstances de ces troubles peuvent être multiples: rupture amoureuse, deuil, conflit dans le couple…. Les fumeurs savent bien comment ils se comportent quand leurs relations ne sont pas à la hauteur de leurs espérances. (Quand on n’a plus de cigarette on éprouve du manque, « mais en manque de quoi? »)

 

 

k12763911

 

Ne compenser plus votre manque affectif avec des faux-semblants…

La relation psychologique à la cigarette

Arrêter de fumer, c’est aussi comprendre notre relation psychologique au tabac. Nous commençons souvent à fumer pour imiter les plus grands, mais aussi pour se faire accepter par le groupe. Fumer sera le signe évident que l’on a atteint la maturité. Le jeune adolescent ne connaît pas les effets nocifs de la cigarette parce qu’il recherche avant tout compenser son manque d’assurance et sa timidité en se donnant une contenance. Malheureusement la confiance que lui procure le geste d’allumer, de tenir sa cigarette, d’inhaler la fumée et de l’exhalée le conditionne à la dépendance. Fumer est un palliatif au manque de confiance en soi. Nous nous cachons derrière un écran  de fumée pour ne voir qu’il y a un problème dans notre vie, c’est le cas de l’alcoolisme et d’autres dépendances.

 

L’investigation portera sur les problèmes non résolus et les moyens de la thérapie cognitive et comportementale pour se déconditionner et se libérer des souffrances.


k9768459

 Ne vous fiez pas aux apparences! vous n’êtes pas plus sexy avec un cigare à la main.

Arrêter de fumer avec la respiration

Les bienfaits de la respiration sur le tabac accélère l’élimination des déchets accumulés dans le système respiratoire. Après l’arrêt de la cigarette il s’opère parfois un véritable « démazoutage » qui peut durer plusieurs semaines surtout chez ceux qui fument plus d’un paquet par jour. Les exercices respiratoires provoquent une élimination semblable à celle de la toux mais contrôlée et moins violente. C’est l’expiration brusque et rapide qui projette les particules vers l’extérieur

 

 

 

 

k6600149

 

 

Exercice
  • Inspirer bien à fond en gonflant le ventre;
  • Retenir poumons plein, plusieurs secondes;
  • Expirer lentement, bien à fond en rentrant le ventre;
  • Retenir poumons vides plusieurs secondes.

 

Prenez une bonne bouffée d’air au lieu d’une bouffée de goudron!

  •  Il faut faire entre trois et vingt cycles à chaque fois. Au moins trois respirations sont nécessaires pour en ressentir les bienfaits. A titre indicatif les durées peuvent être de :
  • Inspiration 6 secondes.
  • Rétention à plein: 10 secondes (selon votre capacité).
  • Expiration: 12 secondes (double de l’inspiration).
  • Rétention à vide: 8 secondes (un peu moins qu’à plein).

 

Arrêter de fumer avec la sophrologie

  La sophrologie utilise la suggestion verbale pour mettre le patient dans un état où l’inconscient est très réceptif. La suggestion («Vous n’avez plus du tout envie de fumer » ou « l’odeur du tabac vous répugne maintenant ») s’imprègne dans l’inconscient et le sujet aura tendance à les réaliser. La sophrologie  agit sur l’une des étapes du passage à l’action qui fait souvent défaut: l’installation de cette pensée dans l’inconscient. Le sophrologue maîtrise sa technique et il peut produire en quelques séances des résultats définitifs.

 

 

 

Arrêter de fumer avec la thérapie cognitive et comportementale

 

13093296-concept-de-la-liberte-bonheur-bonheur-femme-joyeuse-sourire-heureux-avec-les-bras-jusqu-39-a-danser-

 

 

Stratégies cognitives

 

Un certain nombre d’opérations cognitives permettent de contrôler, de réduire l’intensité et la durée des envies de fumer:

– Se souvenir que les envies vont par vagues et sont brèves, et que par conséquent cela ne va pas durer.

 

– Dédramatiser:  » Que représente ces difficultés au regard de grandes souffrances? » (Suggérer un comparatif évident comme une situation de guerre, de famine, de deuil…)  » Quel jugement porterai-je dans six mois sur mes difficultés de l’instant? ».

 

– Occuper le terrain cognitif  par des slogans répétés en boucle (par exemple » la cigarette j’arrête »).

 

– Se répéter la liste de ses motivations (bénéfice liés à l’abstinence, inconvénients de fumer). Cette opération est plus efficace si la liste des motivations est notée sur un support affiché dans les lieux les plus fréquemment fréquentés. (Bureau, réfrigérateur…) ou conservée dans son portefeuille.

 

– Penser à autre chose de plaisant. De la même façon qu’on peut couper court à une conversation pénible en changeant de sujet de conversation, on peut également puiser dans un stock de pensées plaisantes (vacances, enfants….)

 

– Faire de l’auto-encouragement.

 

  Stratégies comportementales

 

– Changer de contexte. Les envies de fumer étant liées aux situations déclenchantes, le changement de contexte devrait permettre un certain contrôle.

 

– S’engager dans une activité brève (tâches ménagères, brossage de dents…) ceci sera d’autant plus efficace que l’activité est plaisante (boire une boisson fraîche, prendre un fruit…)

 

– Effectuer des activités physiques qui sont particulièrement efficaces pour réduire (et même prévenir) les envies de fumer.

 

-Prendre une gomme ou un comprimé sublingual nicotinique, bien que le délai d’efficacité soit d’environ 5 minutes, donne un sentiment de contrôle de la situation.

 

– Faire les exercices de relaxation respiratoire.

 

– Parler à une personne soutenante.

 

 

Si avec tous les conseils et les prescriptions de comportements, vous n’arrivez toujours pas à arrêter de fumer, c’est que les problèmes relèvent sont sans doute beaucoup plus profond qu’il n’y paraît. Il nécessite peut-être un accompagnement  thérapeutique… Si vous désirez en savoir plus sur le programme d’arrêt du tabac, exprimez vos besoins c-dessous ou appelez-moi afin que je puisse vous orienter efficacement.

 

 

 Téléchargez les séances MP3

Libérez-vous du stress!
Comment éteindre son mental!

 

  TARIFS DES CONSULTATIONS:

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Guérir du tabagisme avec la thérapie comportementale, 9.5 out of 10 based on 2 ratings