CONTACT-CONSULTATION

 Allez mieux c’est maintenant!

 

 Appelez-moi au 06.62.35.58.56

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Renseignez-vous sur la méthode de votre choix!

Consultation au cabinet:  60 euro  la séance d’une heure

Par téléphone ou Skype: 50 euro avec email récapitulatif

 

 

Voici les informations concernant  le déroulement des séances: par Skype ou tél:

Tout d’abord, vous me donnez-moi  vos disponibilités, et je vous propose un rendez-vous.

Ensuite, Je vous envoie un mode paiement sécurisé, ou si vous préférez vous allez sur PAYPAL Section Envoi d’argent – Effectuer un paiement – Email : pascal.auvigne@gmail.com  Montant 50 euros – Motif : Je paie des biens ou des services. (Si vous n’avez pas de compte PayPal, je vous enverrai  mon  RIB)

 

Le versement doit être effectué au minimum dans les 48 heure pour que celui-ci soit confirmé.

Dès que le versement est effectué je vous confirme le rendez-vous par retour de mail.

 Le jour de la consultation, je vous appelle à l’heure convenue. Prévoyez 3/4 heure pour la séance avec un bloc note. Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à m’envoyer un mail, ou m’appeler au numéro ci-dessous!

 

Pascal Auvigne

10 Chemin des galetteries Leuville sur Orge 91310

TEL: 0662355856

Identifiant Skype : Pascal Auvigne

Mail:  pascal.auvigne@gmail.com

 

s9gbxfkc

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 6.8/10 (13 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: -1 (from 3 votes)
CONTACT-CONSULTATION, 6.8 out of 10 based on 13 ratings
  • Meryl
    #1 écrit par Meryl Il y a 3 ans

    Bonjour monsieur ,

    Je vous écris ce commentaire car je souffre du problème d’abandon et cela me gâche la vie . En effet je ne trouve pas ma voie professionnelle car des que j’ai une idée de metier je me dis forcément que je serais abandonnée . Pour moi faire ma vie c’est laisser les autres et donc être abandonnée . Je suis donc en souffrance permanente et j’en ai vraiment marre .

    Que puis-je faire ?

    Merci de m’aider

    • pascal
      #2 écrit par pascal Il y a 3 ans

      Bonjour Meryl,

      Bonjour,
      Vous souffrez de l’abandon et cela ruine vos chances de succès ou de rencontres et je compati sincèrement. Néanmoins, le syndrome d’abandon est complexe et vous ne pouvez y remédier sans l’aide d’un thérapeute qui saura vous aider. Il y a beaucoup de choses en rapport avec l’abandon: apprendre à s’aimer et se suffire à soi-même, prendre confiance en soi, augmenter son estime personnelle, libérer les émotions refoulées et les éventuels sentiments de culpabilité…

      Votre situation n’est pas sans issue, mais il faut faire le choix de vous faire accompagner? Mes patients arrivent à retrouver rapidement une totale autonomie et à mesurer leurs progrès de manière tangible. (La thérapie cognitive et comportementale) donne d’excellents résultats.Si vous ne pouvez vous déplacer à mon cabinet, je peux toutefois vous proposer une correspondance par mail et par consultations téléphoniques.

  • Luc
    #3 écrit par Luc Il y a 3 ans

    Bonjour Pascal,

    Étant aux prises avec ce foutu sentiment profond d’abandon, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de vivre adéquatement les belles années qui viennent. Au bord de la perte d’un être extraordinaire que je fréquente, je ne veux plus saboter ma vie avec ce sentiment récurent et empoisonnant. Avez-vous des ouvrages qui pourraient m’aider à progresser et à prendre des trucs pour en sortir une fois pour tout. Je suis au Canada, plus particulièrement au Québec alors des versions électroniques seraient plus pratiques sinon des ouvrages que je pourrais me procurer en librairie ici, au Québec

    Merci

    • pascal
      #4 écrit par pascal Il y a 3 ans

      Bonjour,
      Je suis désolé pour vous, aussi je compati sincèrement Je ne connais pas d’ouvrages spécifiques traitant de ce sujet, mais beaucoup de livres et internet le mentionne. Le syndrome d’abandon est complexe de part la multitude de sentiments et d’émotions ambivalents. J’admire le courage que vous avez d’avancer dans la vie mais vous aurez des difficultés à le faire seul.
      Le syndrome d’abandon est lié à (l’amour manqué), on ne s’aime pas suffisamment donc on reste dépendant des autres… Vous trouvez dans les autres articles: comment s’aimer, comment prendre confiance en soi, s’affirmer et se libérer des sentiments de culpabilités et autres émotions négatives…Cependant cela ne remplacera jamais un soutient et un accompagnement réel. Et comme je le précisais à Meryl dans le commentaire ci-dessous je peux vous suivre en consultations téléphoniques et par mail avec à l’appui (les techniques cognitives et comportementales).

      Bien à vous
      Pascal

  • Cynthia
    #5 écrit par Cynthia Il y a 3 ans

    Bonsoir,

    Mon partenaire souffre de ce syndrome et il en a bien conscience. Il ne me dit pas « si tu me quitte » mais « quand tu me quitteras », il me fait des crises de jalousie, des crises de nerfs émotives,…

    Cela fait près de 7 ans que nous sommes ensemble et j’ai fais beaucoup pour remonter son estime et le faire aller de l’avant mais je n’en peux plus de ces crises, de ce défaitisme permanent,…

    J’ai trouvé votre article très intéressant et aimerait savoir comment se déroule le suivi et comment vous vous faites rémunérer (j’avoue ne pas avoir chercher longuement l’information).

    Bien à vous,
    Cynthia

    • pascal
      #6 écrit par pascal Il y a 3 ans

      Bonjour Cynthia,
      Je comprends tout à fait que vous n’en pouvez plus de ces crises, et de son défaitisme. il a vraiment besoin d’aide! Heureusement la situation n’est pas inéluctable. Pour le suivi thérapeutique, si vous ne résidez pas à proximité de mon cabinet, voici comment il je procède avec les personnes qui résident en province.

      Je propose des consultations téléphoniques d’environ 1 heure. Ensuite j’envoie un mail récapitulatif avec des conseils spécifiques à mettre en application les jours suivants:

      Comment apprendre à lâcher-prise, (sophrologie, Programmation neuro-linguistique)
      Gérer ses émotions négatives liées à l’abandonnisme
      Retrouver confiance en soi
      Apprendre à exprimer ses sentiments et communiquer sans provocation ni défaitisme (communication non violente)
      Relativiser sur les projections erronées
      Reconditionnement positif en appliquant de nouveaux comportements

      J’espère que mes informations trouveront un écho positif auprès de votre conjoint?

      Bien à vous Cynthia

  • Caroline
    #7 écrit par Caroline Il y a 3 ans

    Bonjour,

    Je viens de lire chaque lignes de votre site internet et je réalise que j’ai un IMMENSE syndrome de l’abandon.
    Au moment de ma naissance, ma mère à attraper la varicelle et nois avons été séparee, (abandon 1) dès l’instant ou je suis entré à la maison.

    Elle ma.alors fais garder par mamie durant 3 semaines et je suis retournee chez maman au bout de trois semaines. (2ABANDON)
    Ma mere n’a jamais crée le lien maternel avec moi. Durant toute ma vie j’ai cherché son approbation, son amour et surtout ma mere.
    Depuis je cumule les echecs, les deception et les emploie par 10ieme. J’ai demenager 46 foos depuis 33 ans.

    Je me suis toujours dis que jetais sur la terre pour prendre soins de sgens car moi je meritais pas d etre heureuse et aime. Jetais condamner a voir lea autre etre heureux et moi malheureuse.

    J’ai trouvé votr site et j’ai VRAIMENT besoin d’aide !!! Je suis plus capable d’en vouloir a la terre entiere et etre toujours a la recherche de l amour de ma mere.

    Merci

    • pascal
      #8 écrit par pascal Il y a 3 ans

      Bonjour Caroline,

      Je comprend que votre situation n’est plus supportable. Vous avez besoin d’aide et je suis compétent pour vous guérir de ce sentiment d’abandon. Mais comment voulez-vous que je vous aide? En consultation au cabinet ou en consultation téléphonique?

  • Patricia
    #9 écrit par Patricia Il y a 2 ans

    Bonjour, je viens de tomber sur votre site en ayant cliquer sur un lien du site de Frédéric Langourieux. Et c’est avec grand intérêt que j’ai regardé l’ensemble de votre blog et bien évidemment je me suis retrouvée énormément dans ce syndrome d’abandon, j’ai 47 ans cela fait une quinzaine d’années que je suis en recherche, je suis quelqu’un de très spirituelle et après maintes études livresques je me suis rendue compte que de conscientiser ne me suffisait pas, j’ai essayé la technique du pardon mais cela reste d’un point de vue mental mais cela n’arrive pas à descendre dans le cœur…. Ma mère à voulu avorter de moi, elle a pris à l’époque de la quinine, qui avait fonctionner auparavant déjà une fois, mais voilà je suis restée. Je suis fille unique, élevée par une maman très possessive, agressive, et coléreuse, violente en geste et en paroles très dévalorisantes, un père très effacé, quasiment inexistant qui m’a abandonné une première fois à l’age de 10 ans en période de Noël pendant 6 mois, en me laissant seule avec une maman désemparée, qui est devenue l’ombre d’elle-même, il est revenu comme si de rien était sauf que moi j’ai raté mon année de cm2, il aurait voulu que je le ré-accepte comme avant, mais voilà je lui ai dit qu’il n’était plus mon père et qu’il n’avait plus le droit d’exercer aucune autorité. Les années ont passées très douloureuses vivant toujours avec une épée au-dessus de la tête, comme si je craignais que cela recommence, et en les voyant régulièrement se disputer ce qui devait arriver arriva, ils se sont séparés en 1999, ma maman à fait une tentative de suicide et quelques mois après je perdais mon 3e enfant au bout du 8emois de grossesse. Mon père pendant quelques mois est réapparu dans ma vie mais cela n’a pas duré, il a emménagé avec une nouvelle compagne et là finit 2e abandon, relations difficile pendant 10 ans et brutalement, il s’est éloigné, cela fait quasiment 2 ans que je ne l’ai pas vu physiquement, pendant longtemps j’ai recherché son affection, une reconnaissance de sa part et le développement personnel m’a fait comprendre qu’il n’y avait que moi qui pouvait me la donner cette reconnaissance, que je pouvais attendre longtemps et que malheureusement dans cette vie-là mon père ne serait jamais plus que cela, mais facile à dire et dure à exécuter, récemment un guérisseur m’a dit affranchissez-vous de vos parents, aimer la partie divine de votre « bourreau » de père et vos douleurs physiques s’en iront. J’ai mis du temps à comprendre que malgré toutes mes connaissances, je pouvais avoir besoin de quelqu’un pour m’aider à m’affranchir de cette blessure d’abandon que je continue à ressentir malgré mes prières, mes bénédictions que j’adresse à mon père. Excusez-moi pour ce grand déballage, je me suis rendue compte, que cela faisait du bien d’oser dire Oui j’ai mal, mais je veux que cela s’arrête! Qu’est ce que vous en pensez? Début Janvier je vous appellerai. Merci
    Patricia

  • Corentin
    #10 écrit par Corentin Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Je trouve que votre travail sur le sujet est très complet et suite à une thérapie et des événements de vie je me rends compte de mon sentiment d’abandon. Le truc avec moi c’est que j’ai le sentiment que je vais être abandonner justement parce que j’en ai peur. Mon sentiment d’abandon n’est pas accompagné d’un manque de confiance en moi car ma mère a su me valoriser mais ayant un frère handicapé dont elle s’est occupé, elle m’a clairement dit qu’elle ne savait pas s’occuper de moi autant que de mon frère. Mis à part cela, j’ai aussi un père qui se soigne actuellement de son alcoolisme (avec quelques années d’abstinence maintenant), une demi soeur qui prend un autre chemin de vie et un beau père qui décède suite à des problèmes de santé.
    Bref, je suis tout à fait conscient que mon sentiment d’abandon est irrationnel mais il est là. en réalité, c’est bien l’abandon de ma mère qui me fait le plus mal : être abandonné parce qu’on est capable de s’en sortir seul. je ne sais pas ce que je dois faire pour évoluer et atténuer cette peur.
    Je suis assez ouvert émotionnellement et cette dernière année j’ai pas mal ouvert les vannes et beaucoup parler autour de moi (même à mon patron) mais voilà j’ai le sentiment qu’il me reste un pas à franchir.
    Pouvez- vous m’aider?

    • pascal
      #11 écrit par pascal Il y a 2 ans

      Bonjour,
      Oui tout à fait, le pas qu’il vous reste à franchir est de libérer des émotions, mais elles doivent être reliées à ce que la petite fille à vécue avec sa mère. En parler ne suffit pas. Il vous faut apprendre à vous désensibiliser en mettant en place de nouveaux comportements pour atténuer les peurs et les schémas de pensées négatives à l’origine de vos croyances. Voici en quelques lignes la méthode thérapeutique pour traiter le syndrome d’abandon.

      Comment apprendre à lâcher-prise, (sophrologie, Programmation neurolinguistique)

      Gérer ses émotions négatives liées à l’abandonnisme

      Retrouver confiance en soi

      Apprendre à exprimer ses sentiments et communiquer sans provocation ni défaitisme (communication non violente)

      Relativiser sur les projections erronées

      Reconditionnement positif en appliquant de nouveaux comportements

      1. Vous avez manqué d’amour et l’image de vous est négative. Il faudra travailler sur l’estime personnelle en apprenant à vous aimer!

      2. Vous apprendrez à reconfigurez vos schémas de pensées négatifs par un processus cognitif très élaboré.

      3. Des prescriptions de nouveaux comportements et de confiance en soi seront mis en place afin que vous puissiez affirmez!

      4. Vous apprendrez à communiquer vos besoins sans avoir peur de dire ce que vous pensez avec la technique de la communication non violente.

      5 Vous recontacterez votre enfant intérieur avec la sophrologie et l’hypnose pour éliminer les émotions négatives (colère, impuissance, culpabilité etc. que vous avez ressenti quand vous étiez petite fille.

      Cette liste n’est pas exhaustive mais vous donne une idée d’une progression graduelle si vous décider pour mettre un terme définitif à vos sentiments d’abandon.

  • sima
    #12 écrit par sima Il y a 2 ans

    moi je ne sai pas si c’est un sentiment d’abandon ou pas ce ke j’ai , j’ai eu une enfance difficile, le divorce de mes parents m’a chamboulé et je ne me sens pas aimé par ma famille , ils ignorent qui je suis vraiment et me juge négativement mais mon problème c’es que je ne m’attache pas , si quelqu’un me fait la moindre chose je le rejette je le renie , la j’ai renié toute ma famille , la plupart de mes amis , je me replie sur moi , la foule me dérange , les gens m’énervent , leurs discussions me paraissent absurdes , les gens mentent triche ,abuse de la gentillesse des autres , en fait jme sens incomprise et mal à l’aise face à un tel égoïsme de la part de mon entourage !! mon angoisse augmente , ma fatigue et ma tolérance de cette vie commencent à me peser , parfois jme di pe etre si j’arrete de respirer ça sera mieu !! vous pensez que cela pe se reglé ? le blém c ke je ne ve plus voir personne d mon entourage apart mon amoureux que lui aussi commence a me taper sur les nerfs et jai cette envie d le rejeté car il é egocentrique et insensible !! pe etre c moi ki rend mon entourage comme ça vis a vis d moi enfin je ne sais plus vers ki me tourner

  • maëva
    #13 écrit par maëva Il y a 1 an

    Bonjour,

    Je vous écris parce-que je pense que ma soeur, âgée de 20 ans, souffre d’une grosse blessure d’abandon bien que je ne sache pas d’où elle provient. Elle suit une psychothérapie mais je ne suis pas sûre qu’elle l’aide véritablement. Est-ce que votre thérapie par téléphone est ausssi efficace qu’une thérapie « en direct » ou me conseillez-vous de lui trouver un thérapeute qui pratique la thérapie comportementale sur la région perpignanaise ?
    Cordialement

    • pascal
      #14 écrit par pascal Il y a 1 an

      Bonjour Maeva,

      Le problème étant qu’il n’existe pas à ma connaissance de thérapeute spécialisé sur le syndrome d’abandon. C’est pour cela que J’ai mis en place ce système de thérapie par téléphone pour que les personnes en souffrance aient accès à des méthodes qui donnent d’excellents résultats. Outre la thérapie comportementale que je pratique, j’ai surtout axé mon expérience thérapeutique sur les blessures d’abandon avec des techniques de guérison émotionnelle de « l’enfant en soi ».

      Sachant qu’il est difficile de s’orienter convenablement vers un thérapeute,Je reste à votre disposition si votre soeur désire un premier entretien d’orientation et bien sûr sans engagement de sa part.

  • Vous pouvez utiliser ces mots-clés HTML : <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <s> <strike> <strong>

  • Flux de commentaires pour cet article
Haut de page