Si une bonne communication est l’élément fondateur d’une saine relation de couple, les disputes peuvent en être l’élément le plus destructeur.

images (1)

 

 

Il m’énerve, il ne me comprend pas, elle n’est jamais contente, elle me reproche tout le temps de laisser traîner mes affaires, il ne s’intéresse plus à moi, il se moque bien de ce que je ressens…La liste est longue et vous vous êtes surement déjà trouvé dans des situations inextricables. Alors rassurez-vous avec un peu d’apprentissage et une compréhension du conjoint vous arriverez à dénouer les conflits les plus difficiles et les plus récurrents.

Comment éviter les disputes

k11003143

 

 

La plus petite dissension peut souvent tourner à l’explication, puis à la dispute, et même dans les cas les plus graves donner lieu à une véritable querelle. En un éclair, les mots tendres laissent la place aux insinuations, aux récriminations, aux remontrances et aux accusations, quand on n’en vient pas carrément aux insultes et autres injures. Pour limiter la casse je recommande toujours de ne jamais tenter de faire valoir à tout prix son point de vue dans une discussion avec son partenaire. Au lieu d’imposer son point de vue, reconsidérez ensemble de la situation fâcheuse une fois que l’orage s’est dissipé. Mais attention les disputes arrivent sans que nous puissions contrôler les pulsions qui nous animent. Nous sommes tendus depuis des jours, des semaines et c’est la goutte qui fait déborder la vase après avoir passé une mauvaise journée.

 

Certains couples se déchirent en permanence, au point de finir par tuer leur amour. A l’autre extrême, on trouve des couples qui refoulent leurs émotions pour éviter les conflits. Eux aussi s’exposent à voir s’éteindre leurs sentiments amoureux à force de répression. Dans le premier c’est la guerre ouverte, dans le deuxième la guerre froide.

 

Ce qui se passe au cours d’une dispute

Ce ne sont pas tant nos différences ou nos désaccords qui blessent, mais la manière dont nous les exprimons. On commence par s’expliquer sur un sujet de discorde puis au bout de quelque minutes, on élargit le débat et très vite on se retrouve à vociférer encore plus fort. Ce qui aurait pu n’être qu’une discussion franche, menant à un accord et à l’acceptation mutuelle de nos différences, dégénère en affrontement. Et chacun des belligérants refuse d’accepter le point de vue de l’autre, en grande partie à cause de la manière dont il présenté.

Pour désamorcer une dispute, il faut savoir faire preuve de souplesse afin d’harmoniser le point de vue de l’autre avec le sien. Mais cela est possible si l’on se sent aimé et respecté. Si notre partenaire n’a pas une attitude aimante, nous refusons d’adopter son point de vue parce que notre amour-propre est blessé.

La plupart des couples commencent à se chamailler sur un sujet précis, mais au bout de quelques minutes, ils se retrouvent en train de se disputer sur la manière dont ils se chamaillent.

 

 

Pourquoi les disputes font mal

k10377762

Un homme qui se sent au défi s’obnubile tellement sur la nécessité d’avoir raison qu’il en oublie souvent de rester aimant. Tendresse et respect envolés au vent de sa colère. Il ne réalise pas à quel point il peut paraître indifférent et blesser sa partenaire. Dans ces circonstances, pour une femme un simple désaccord s’assimile à une attaque, et la moindre requête devient un ordre. Naturellement elle va résister à cette approche alors que dans, devant une autre attitude, elle serait bien disposée à recevoir le message.

En ignorant de la sorte les sentiments meurtris de sa femme, il nie la légitimité desdits sentiments, augmentant ainsi sa souffrance. Parfois n’étant lui-même pas conscient du caractère blessant du ton et des propos qu’il emploie, il ne comprend même pas la souffrance de sa femme.

De leur côté les femmes ne réalisent pas toujours le mal qu’elles peuvent faire à leur mari dans une dispute. A leur insu, le ton de leur voix se fait de plus en plus défiant et méprisant au fur et à mesure que la colère monte. Dans une escalade verbale, la femme commence à reprocher à son partenaire son comportement, puis elle se met à lui donner des conseils no sollicités. Si elle ne tempère pas ses critiques, celui-réagit négativement.

 

Anticiper la dispute

k15267474

 

Le meilleur moyen de mettre fin à une confrontation étant de la tuer dans l’œuf. Il faut reconnaître les signes annonciateurs et dès qu’une discussion menace de dégénérer en dispute, cesser de parler et prendre un instant pour réfléchir à ce que l’on dit et à la portée de sentiments qui nous animent. Après une pause, on reprend la discussion sur un ton plus aimant et plus respectueux. Ces courtes périodes de silence permettent de se calmer, de panser ses blessures et de reprendre possession de ses moyens, avant de rétablir la communication. En prendre conscience est une bonne chose, mais le désir de décharger sur autrui est si fort que l’intention à elle ne suffit pas. Dans ce cas de figure une maîtrise émotionnelle est recommandée. Cela suppose de consulter un professionnel de la thérapie comportementale et cognitive pour confondre les émotions archaïques avec les émotions du moment.

 

Dispute et face à face

Quand la conversation n’apporte plus ni amour ni soutien, certains passent immédiatement et instinctivement à l’offensive, persuadés que comme le prétend l’adage, la meilleure défense est l’attaque. Ils prennent les devants à coups de critiques et de reproches, en s’efforçant de persuader leur interlocuteur qu’il est dans son tort. Au fond d’eux-mêmes, ils espèrent parvenir ainsi à forcer leur partenaire à les aimer, et à les soutenir. Quand celui-ci recule ou cède, ils croient avoir gagné la partie, mais en réalité ils l’ont perdue.

 

Dans une relation les stratégies d’intimidation sapent toujours la confiance.

 Chercher à intimider son conjoint n’a jamais favorisé la confiance en sein du couple. Le retour à la méthode musclée pour faire en sorte que l’autre se sente coupable même inévitablement à la faillite du couple. Peu à peu les femmes cessent de parler pour se protéger, et les hommes se réfugient dans l’indifférence.

 

Dispute et fuite

Certains sont capables de s’isoler dans leur caverne et ne jamais en sortir. Les adeptes de la fuite ont eu, tellement peur des disputes qu’ils préfèrent se terrer et éviter tout sujet de conversation susceptible de soulever la plus petite controverse. Ils marchent sur des œufs et le pire c’est qu’ils ne s’en rendent même pas compte. Pour obtenir ce qu’ils veulent de leur partenaire ils font la « grève de l’amour ». Cette forme d’agression plus subtile que celle perpétrée par les bagarreurs est tout aussi douloureuse. Et comme on donne moins d’amour moins on en reçoit et les choses ne peuvent aller que de mal en pis. Les bénéfices à court terme de cette attitude est la paix et l’harmonie. Mais comme on ne discute jamais de ses différents et qu’on n’exprime jamais ces sentiments négatifs, la rancœur finit par empoisonner peu à peu le couple, jusqu’au point ou les deux partenaires se demandent ce qu’ils font encore ensemble. On constate que les adeptes de la fuite se réfugient souvent dans l’abus de nourriture ou  d’autres palliatifs, tel que l’alcool ou la  drogue, pour camoufler les sentiments douloureux qu’ils taisent.

 

 

Dispute et feinte

Pour éviter d’être blessé par une confrontation, on prétendra tout simplement que le problème n’existe pas. Les adeptes de cette stratégie demeurent souriantes et aimables et paraissent pleinement satisfaites de leur sort. Par peur d’exprimer honnêtement ce qu’elles ressentent, elles persistent à affirmer que « tout va bien » ou que « tout est parfait » A force de se répéter que tout va bien le feinteur finit par le croire. Certains même finissent par ignorer leurs propres sentiments pour préserver la calme au sein de leur couple.

 

 

Dispute et forfait

 

Au lieu de se disputer, on déclare forfait, c’est à dire qu’on capitule avant de livrer bataille. L’adepte de cette stratégie accepte les reproches de son partenaire sans regimber et assume toute la responsabilité de ce qui peut irriter Monsieur. Exemple: Une femme à passer vingt ans à sacrifier ses propres besoins pour satisfaire son mari. Ils ne s’étaient jamais disputer sérieusement, et si on avait demandé ce qu’elle pensait de leur relation, elle aurait sûrement répondu:  » Mais nous avons une relation parfaite. Le seul problème vient de moi. Je suis déprimée et je ne comprends pas pourquoi ». C’est pourtant simple elle est déprimée parce qu’elle se privait depuis vingt ans d’une foule de satisfactions légitimes pour être agréable à son mari. Ce genre de personnes devine les moindres désirs de son partenaire, modifiant sans cesse ses actions et ses sentiments pour y souscrire…et finit par concevoir une immense amertume face aux obligations qu’elle s’invente. La plus petite preuve de rejet lui fait très mal, et elle est prête à tout pour éviter qu’on la repousse et être aimée de tous. A force elle s’oublie elle-même.

 

Pourquoi nous nous disputons?

 

C’est parce que nous nous ne sentons pas suffisamment aimé. L’impression de manquer d’amour engendre une telle souffrance émotionnelle qu’il devient presque impossible d’accepter le point de vue du conjoint. Si les hommes et les femmes entrent régulièrement en conflit à propos d’argent, de sexe, de décisions à prendre, de manque de temps de valeurs de bases, d’éducation des enfants ou de partage de tâches domestiques c’est que nos besoins émotionnels ne sont pas satisfait. Les femmes ne comprennent pas d’instinct ce dont un homme a besoin pour faire face à un désaccord. Tout conflit d’idée, de sentiments ou de désirs représente pour un homme un défi très ardu. Quand elle n’aime pas ce qu’il fait, il le prend comme une offense personnelle, car il en déduit que c’est lui qu’elle n’aime pas. Son côté sombre de son caractère qui prend le dessus et il se met sur la défensive. Dites-vous bien qu’un homme qui vous cherche querelle à propos de l’argent est probablement aussi mû pour des raisons suivantes.

 

 

Pourquoi les hommes se disputent avec les femmes?

BLD044713

 

 

 

La raison pour laquelle il se dispute… Ce dont il a besoin pour ne pas se disputer…

 

 1 – « Je déteste qu’elle me dise constamment comment faire les choses que je fais ou ne fais pas. Je me sens rejeté et critiqué. » Qu’elle l’accepte tel qu’il est. Et il lui semble plutôt qu’elle essaie de la changer.
2 – « Je déteste qu’elle me dise comment faire les choses. Je sens qu’elle ne m’admire pas. Elle me traite comme un enfant. » D’être admiré, mais il se sent déprécié
3 –  » Je déteste qu’elle me reproche mes problèmes personnels. Cela m’encourage pas à devenir son prince charmant D’encouragements, mais à ce moment précis, il a plutôt envie de jeter l’éponge
4 –  » Je déteste quand elle se plaint d’avoir tant fait pour moi et d’en être si peu remerciée. Ca me donne l’impression qu’elle n’apprécie pas ce que je fais pour elle. »  De se sentir apprécié, mais il se sent plutôt blâmé, méprisé et nul.
 5 –  » Je n’aime pas qu’elle s’inquiète de tout ce qui pourrait arriver. Elle n’a pas assez confiance ne moi. »  Qu’elle lui exprime sa confiance et se sente en sécurité auprès de lui. Son anxiété le vexe
 6 –  » Je n’aime pas qu’elle insiste pour que je parle et agisse au moment ou elle le désire. Je ne me sens ni accepté ni respecté. »  Qu’elle l’accepte tel qu’il est. Mais là, il se sent plutôt dominé et forcé de parler quand il n’a rien à dire. Il a l’impression de ne jamais pouvoir la satisfaire.
 7 – « Je n’aime pas qu’elle s’offusque de ce que je dis. Je sens qu’elle manque de confiance en moi, qu’elle ne me comprend pas et qu’elle me rejette. »  Q’elle l’accepte et qu’elle ai confiance ne lui, alors qu’il se sent plutôt qu’elle ne lui pardonne rien et qu’elle le rejette.
 8 – « Je déteste qu’elle croie que je peux lire dans ses pensées alors que j’en suis totalement incapable. Cela me fait me sentir impuissant et j’ai l’impression de ne pas être le bon partenaire pour elle. »  De son approbation et d’être accepté tel qu’il est, alors qu’elle lui fait ressentir qu’il a échoué.

Pourquoi les femmes se disputent avec les hommes?

k15030853

La raison profonde pour laquelle elle se dispute… Ce qu’il faudrait pour qu’elle ne se dispute pas…

 

 1 – « Je déteste qu’il minimise mes sentiments ou mes besoins. Je me sens rejetée et insignifiante. »  Qu’elle se sente épaulée et appréciée, alors qu’elle se sent jugée et ignorée.
 2 – « Je déteste qu’il oubli de faire ce que je lui ai demandé et de devoir le harcelé pour qu’il s’exécute. J’ai l’impression de quémander. »  Qu’il la respecte et s’occupe d’elle, alors qu’elle pense qu’il la néglige et la relègue en queue de liste de ses priorités.
 3 –  » Je n’aime pas qu’il me reproche d’être mal. J’ai qu’il me faudrait être parfaite pour qu’il m’aime, alors que je ne suis absolument pas parfaite. »  Qu’il comprenne pourquoi elle est bouleversée et la rassure en lui disant qu’il m’aime toujours et se moque qu’elle ne soit pas parfaite. Mais en étant elle-même, elle se sent plutôt fragile.
 4 – « Je n’aime pas qu’il élève la voix ou se mette à énumérer toutes les raisons qui justifient son opinion. Cela fait que je me sens fautive et que j’ai l’impression que mon opinion n’a aucune importance à ses yeux. » Q’elle se sente comprise et respectée, mais elle a l’impression qu’il ne l’écoute pas, qu’il la bouscule et qu’il l’écrase.
 5 –  » Je n’aime pas l’air condescendant qu’il affiche lorsque je l’interroge sur une décision que nous devons prendre. Cela me fait sentir que je suis un fardeau pour lui, que je lui fais perdre son temps.  Qu’elle se sache qu’elle lui tient à coeur, qu’il respecte ses sentiments et qu’il admet son besoin d’information, alors qu’elle à plutôt l’impression qu’il ne la respecte pas et qu’il ne l’apprécie pas.
 6 –  » Je n’aime pas qu’il ne réponde pas à mes questions ni à mes commentaires, ou fasse comme si je n’existait pas. »  Qu’elle sente qu’il l’écoute et qu’il n’est pas indifférent à elle, alors qu’elle se sent jugée et ignorée.
 7-  » Je n’aime pas qu’il m’explique pourquoi je ne devrais pas me sentir offensée, inquiète, fâchée ou quoi que ce soit. Mes sentiments sont dévalorisés et je ne me sens pas soutenue. »  Qu’il reconnaisse la légitimité de ses sentiments et qu’il la comprenne, mais elle a plutôt l’impression d’être abandonnée, mal aimée et étouffée par l’amertume.
 8 –  » je n’aime pas qu’il me demande d’être plus détachée, plus indifférente. Il me fait sentir que c’est une faiblesse ou une erreur d’avoir des sentiments. »  Qu’elle se sente respectée et chérie lorsqu’elle lui confie ses sentiments, alors qu’il lui fait sentir un manque d’insécurité et de protection.

 

 

 

canstock14050006

 

Les disputes dégénèrent en général parce que l’homme dénigre les sentiments de la femme et qu’elle réagit en exprimant de la désapprobation, et les femmes provoquent le plus souvent des disputes parce qu’elles n’expriment pas directement leurs sentiments.

 Comment les hommes initient des disputes sans le savoir

Le cas le plus souvent est celui de l’homme qui, ayant fait quelque chose qui a agacé sa partenaire, tente d’instinct de l’apaiser en lui disant qu’il n’y a pas de quoi, et pourquoi. Par exemple un homme peut mettre le feu aux poudres en disant: « Ah! Ne t’inquiète pas pour ça. » Ce qui pour un autre homme serait une phrase amicale est plutôt offensant et blessant pour une femme. Autre exemple: Un homme tente de calmer sa femme en disant. » Ce n’est pas si grave que ça! » Puis il lui offre des solutions en pensant la rendre heureuse et reconnaissante. Il ne comprend pas que devant cette attitude, elle se sent dévalorisée et délaissée. Elle est incapable d’apprécier ses conseils tant qu’il ne lui a pas signifié qu’il reconnaît la légitimité de son désarroi.

Il faut d’abord que vous la laissée lui donner les raisons pour lesquelles elle est contrariée. Habituellement, quand une femme exprime des sentiments de frustration, de déception ou d’inquiétude l’homme lui donne instinctivement une série d’explications et de justifications servant à nier toute raison de s’offenser. Cette tendance à contredire les sentiments féminins n’est qu’une manifestation de son instinct. C’est en parvenant à comprendre cette réaction automatique que l’homme pourra changer son comportement pour mieux l’adapter au système de valeurs et à la sensibilité de sa femme.

 

 

 

 

Comment les femmes initient des disputes sans le savoir

Les femmes provoquent des disputes parce qu’elles n’expriment pas directement leurs sentiments. Par exemple, quand  son mari rentre en retard, la femme aurait envie de lui dire: « Je n’aime devoir d’attendre si longtemps » ou « j’avais peur qu’il te soit arrivé quelque chose. » Mais au lieu de l’exprimer directement, elle va plutôt lui poser des questions de principe comme:  » Comment peut-tu rentrer si tard? » ou  » Qu’est-ce que je dois penser quand tu tardes ainsi? », ou encore « Pourquoi ne m’as-tu pas appelée? » Bien sûr, il est acceptable de demander à un homme pourquoi il n’a pas appelé quand il a de bonnes raisons de la faire. Mais lorsqu’une femme est irritée, le ton de sa voix tend à indiquer qu’elle cherche moins à entendre une raison valable qu’à insinuer qu’il ne peut y avoir de raisons à ce retard. Si bien que son interlocuteur ne percevra pas son inquiétude mais seulement sa désapprobation. Il détecte chez elle un désir envahissant de l’aider à se responsabiliser, il se sent alors attaqué et prépare sa défense. Sa femme n’a  aucune idée du malaise que provoque en lui sa désapprobation.

 

Comment exprimer son désaccord sans se disputer

Le tableau ci-contre montre comment les hommes et les femmes provoquent inconsciemment des querelles, et suggère des alternatives plu saines à ce mode de communication. Pour chaque type de dispute, je cite d’abord une question de principe que la femme peut poser, puis je montre comment l’homme peut interpréter cette question, après quoi j’indique comment il peut tenter de s’expliquer, et enfin comment ce qu’il dit peut être interprété comme une négation de la valeur des sentiments de la femme. En fin je donne un modèle comportemental permettant aux hommes et aux femmes de s’exprimer de manière à soutenir leur partenaire et à éviter les disputes.

 

 

Les scénarios courants des disputes

 
 QUAND L’HOMME RENTRE EN RETARD

La question posée par la femme:  » Comment peut tu rentrer si tard? » ou Pourquoi ne n’as tu pas appelée, » ou encore » Que veut-tu que je pense quand tu tardes ainsi? »

Le message que l’homme perçoit:  » Tu n’as aucune bonne raison d’être ne retard! Tu es un irresponsable! Moi, à ta place, je ne serais jamais en retard; je suis meilleure que toi! »

Les explications qu’il donne: La voyant perturbée par son retard, il commence à expliquer:  » Il y avait un embouteillage » ou « Parfois les choses n’arrivent pas comme on le voudrait », ou encore « Ne te t’attends pas quand même que je sois toujours à l’heure. »

Le message qu’elle perçoit:  » Tu ne de vrais pas être bouleversée, parce que j’ai de très bonnes raisons d’être en retard. En tout cas, mon travail est plus important que toi, et tu es trop exigeante! »

Comment elle peut atténuer sa désapprobation: Elle pourrait dire: « Tu sais, je n’aime pas que tu sois en retard, je m’inquiète! J’apprécierais tellement que tu m’appelles la prochaine fois que tu penses être en retard! »

Comment il peut mieux reconnaître la valeur de ses sentiments de sa partenaire: Lui pourrait dire: « Excuse-moi d’être retard et de t’avoir inquiétée. » Et il serait important surtout écouter sans trop offrir d’explications. Il doit tenter de comprendre net de reconnaître la légitimité de ce dont elle a besoin pour se sentir aimée.

 

 

 

QUAND L’HOMME OUBLIE QUELQUE CHOSE

La question posée par la femme: « Comment peux-tu avoir oublié çà? » ou « Quand est-ce que tu vas te rappeler ce que je te dis? », ou encore  » Comment veut-tu que j’ai confiance en toi? »

Le message que l’homme perçoit:  » Tu sais qu’il n’y a jamais de bonnes raisons pour faire une chose. Tu es stupide et tu ne mérites pas ma confiance ne toi. Je donne tellement plus que toi dans cette relation! »

L’explication qu’il donne: La voyant fâchée par son oubli, il peut dire:  » J’étais très occupé et j’ai simplement oublié » ou  » Ce sont des choses qui arrivent parfois, n’est-ce pas? », ou encore  » Ce n’est pas si important que ça et après tout ça ne veut pas dire que je ne m’occupe pas de toi. »

Le message qu’elle perçoit:  » Tu ne devrais pas t’énerver pour des choses si peu importantes. Tu es trop exigeante et ut réagis de manière excessive. Essaie donc d’être plus réaliste, tu vis trop dans tes rêves. »

Ce qu’elle peut faire pour atténuer sa désapprobation: Bouleversée, elle pourra simplement lui dire:  » Ca m’inquiète quand tu oublies. » Autrement, elle pourra recourir à une approche toute différente, mais efficace en ne mentionnant pas du tout son oubli mais en refaisant gentiment sa demande originale, en lui disant par exemple: « J’apprécierais beaucoup que tu… » Et il aura vite compris qu’il a oublié.

Ce qu’il peut mieux faire pour affirmer son respect de ses sentiments: Il peut lui avouer directement qu’il a oublié et lui demander:  » Et tu fâchée contre moi? » Ensuite il peut la laisser parler sans tenter de la culpabiliser parce qu’elle s’est fâchée. En parlant, elle s’apercevra peu à peu qu’il l’écoute et qu’il s’intéresse à ce qu’elle dit, puis très vote elle appréciera son mari comme jamais.

 

 

 

QUAND L’HOMME SORT DE SA CAVERNE

La question posée par la femme:  » Comment peut tu être aussi froid et indifférent? » ou  » Comment veut tu que je réagisse? », ou encore  » Comment veut tu que je comprenne ce qui se passe dans ta tête?

Le message que l’homme perçoit:  » Tu n’as aucune raison de t’éloigner de moi. Tu agis ainsi par cruauté et parce que tu ne m’aimes pas vraiment. Tu n’es pas l’homme qu’il me faut. Tu me fais plus de mal que je ne t’en ai jamais fait. »

L’explication qu’il donne: La voyant perturbée, il déclare:  » J’avais besoin d’être seul pendant un certain temps. Ça n’a duré que deux jours, ce n’est pas si long que ça! Après tout, je ne t’ai rien fait. Alors, pourquoi tu es fâchée contre moi? »

Le message qu’elle perçoit: tu n’as aucune raison de te sentir blessée et abandonnée, et si c’est le cas je trouve que tu as tort. Tu es trop dépendante et dominatrice e à la fois. Je fais ce que je fais veux et si ça te dérange ça m’est égal. »

Ce qu’elle peut faire pour atténuer sa désapprobation: Si elle est vraiment offensée elle peut expliquer:  » Je sais que tu as besoin de rentrer en toi-même de temps en temps, mais sache que ton éloignement me fait toujours de la peine. Je ne dis pas que tu as tort, mais il serait important pour moi de savoir que tu comprends les sentiments que je ressens dans ces moments-là.

Ce qu’il peut faire pour mieux affirmer son respect de ses sentiments: Lui peut dire:  » Je comprends que ça te fasse de la peine quand je m’éloigne de toi émotionnellement, et cela doit être douloureux. Voudrais tu qu’on en parle? » (On sait que c’est en sachant écoutée qu’elle pourra plus facilement accepter le besoin de son partenaire de rentrer en lui-même, à l’occasion.)

 

 

QUAND L’HOMME DÉÇOIT LA FEMME

 

La question posée par la femme:  » Comment à tu pu faire ça? » ou  » Pourquoi ne fait ut pas  ce que tu m’avais dit? », ou bien  » Tu m’avais pourtant promis de le faire », ou encore  » Vas-tu apprendre à faire les choses comme il le faut! »

Le message que l’homme perçoit:  » Tu n’as aucune bonne raison de me décevoir et pourtant tu ne cesses de la faire. J’en pourrai jamais être heureuse avec toi si tu ne changes pas! »

L’explication qu’il donne:  » Voyons la prochaine fois je ferais ce qu’il faut! » ou 3 ce n’est pas si grave que ça! », ou encore  » Mais je ne savais pas ce que tu voulais dire. »

Le message qu’elle perçoit:  » Si tu es fâchée c’est ta faute! Tu devrais te montrer plus compréhensive et ne pas te fâchée pour un rien. De toute façon je désapprouve ta manière d’agir. »

Ce qu’elle peut faire pour atténuer sa désapprobation: Quand elle se sent contrariée, elle devrait dire:  » Je n’aime pas être déçue. Je croyais que tu allais m’appeler. Ça va, mais j’aurais besoin que tu me dises comment tu te  sens quand… »

Ce qu’il peut faire pour mieux affirmer le respect de ses sentiments:

 

En attendant le prochain article sur les disputes, laissez-moi un commentaire, ou poser moi des questions si vous vous disputez de façon récurrente.

 

MERCI DE BIEN VOULOIR RÉPONDRE À CE SONDAGE!

SONDAGE

 Téléchargez les séances MP3

Libérez-vous du stress!
Comment éteindre son mental!

 

  TARIFS DES CONSULTATIONS:

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.6/10 (9 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Comment éviter les disputes dans le couple, 8.6 out of 10 based on 9 ratings