Un objectif qui ne correspond pas à nos besoins fondamentaux peut générer autant de souffrance que de frustration.

 

 

S’il est normal d’avoir des objectifs, nombre d’entre eux ne sont pas nécessaire à notre évolution. En effet certains objectifs sont pour compenser un vide dans notre existence, donc pour pallier à ce qui nous manque, et à  se faire croire que  le bonheur sera là quand nous aurons atteint nos objectifs.

Dans un environnement  matérialiste comme le nôtre où l’apparence, la possession et la connaissance, la célébrité  font figures de réussites, il est inconsidéré de ne pas avoir d’objectifs conséquents. Nous nous calquons sur une société qui pense pour nous et qui nous dit ce qu’il faut faire pour être heureux et en bonne santé. Nous nous identifions et nous comparons aux autres sans remettre en question ce dont nous avons vraiment besoin. Il en résulte de l’insatisfaction et de la dépendance à des objectifs toujours plus grands et plus importants. Jusqu’où iront-nous!

 

  • Demandez-vous si la réalisation de tel où tel objectif va me rendre plus heureux?
  • Est-ce que cet objectif peut induire plus de responsabilités que je ne pourrai assumé?
  • Est-ce que je n’en ai réellement besoin?
  • Est-ce que cet objectif va m’apporter la reconnaissance?
  • Est-ce que je me sentirai mieux dans mon corps si je perds mes kilos en trop?
  • Est-ce quand je gagnerai plus d’argent, je serai plus respecté?
  • Est-ce que je serai plus fier de moi?

La liste n’est pas exhaustive et vous pourriez la continuée personnellement. Vous avez compris qu’il faut faire une différenciation entre vos objectifs compensatoires et vos objectifs d’épanouissement fondamentaux.

Je suis coach aussi dans le développement personnel et je ne donne pas nécessairement des objectifs limités dans le temps, parce que le temps est relatif! La limite du temps peut induire  une pression intérieure en vue de réaliser un objectif.

Faute d’une estime personnelle ou d’amour de soi, nous recherchons trop souvent l’extérieur ce qui nous manque à l’intérieur, et un certain nombre de mes patients corroborent ces faits.

Par expérience personnelle je sais que plus nous nous focalisons sur l’objectif, plus nous avons de chances d’inverser le processus de réalisation. Connaissez-vous l’adage ?

 

 

QUI VEUT LE PLUS PEUT LE MOINS & QUI VEUT LE MOINS PEUT LE PLUS  

 

Reprenons l’intitulé du titre  » Eh si l’objectif est de ne ne pas avoir d’objectif « . Cela signifie que certains objectifs que l’on se fixe ne correspondent pas à nos besoins réels

Comment savoir que nos objectifs ne correspondent  pas à nos besoins fondamentaux?  

  • Quand ils induisent plus de tensions que de joie.
  • Quand ils nous rendent anxieux où angoissés.
  • Quand  nous nous jugeons en fonction  de ce que nous réalisons.
  • Quand nous croyons que nous serons plus heureux après avoir atteint cet objectif.  
  • Quand vous rencontrez toujours plus de difficultés à atteindre votre objectif.
  • Quand vous n’êtes pas ouvert aux signes qui vous disent d’arrêter et de changer.  
  • Quand vous ne vous faites pas suffisamment confiance pour changer d’orientation                                                

 

Ne cherchez pas votre but, c’est votre but qui vous trouvera! 

 

 

Ne pas avoir d’objectif, c’est faire confiance au processus de la vie parce que le véritable objectif se montrera de lui-même, et vous aurez l’élan de le mener dans la joie, la confiance et la certitude. Vous serez tellement dans un état de fluidité que vous ne verrez plus le temps passé. Vous serez léger et transporté par de nouvelles idées et créations. Vous ne serez plus dépendant des résultats car votre ego se sera tu! Vous exprimerez vos goûts, vos talents et vos compétences en apportant une contribution au monde. Vous serez donc en lâcher-prise.

Ne forcez rien car tout ce que vous faites est pour vous conduire là où vous devez être. Toutes les expériences, toutes les situations et toutes les personnes que vous rencontrées arrivent au moment où vous en avez besoin et tout ce que vous devez savoir vous sera révélés en temps et en heure.

 

il ne sert à rien de résister à ce qui n’aboutit pas. Il faut différencier les vrais, des faux objectifs. Le vrai objectif c’est celui que vous sentez dans votre cœur? même s’il ne correspond pas à ce que veulent les autres pour vous.

 

 Ce que je veux faire, c’est en le faisant que je le découvrirais.

 

 Ce que je fais est le reflet de ce que je suis.

 

 La sécurité ce n’est pas avoir de l’argent, mais  savoir qu’on peut éventuellement s’en passer.

 

 La société peut prédire mon destin mais je suis le seul à pouvoir l’influencer

 

Résister à ce qui n’est pas conforme à notre vision spirituelle, c’est transformé par nos prises de décisions le monde qui nous entoure

 

 TARIFS DES CONSULTATIONS:

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)